Contrôles automobile : la SICTA désormais dotée d'une station mobile

La Société ivoirienne de contrôes techniques automobiles (SICTA) a présenté ce vendredi sa première station mobile. L’équipement répond au besoin de se rapprocher des usagers, d’accélérer le processus de la visite technique sans rien enlever à l’efficacité d’un processu informatisé et automatisé.

La station de la taille d’un conteneur a une mobilité assurée par un char. Elle dispose de tous les fonctionnalités des stations permanentes de sorte à répondre aux exigences des standars internationaux en matière de contrôle de l’état mécanique des automobiles. Sur le lieu d’opération, le dispositif se déploie, offrant un ripomètre, un banc de contrôle de freinage, un règle-phare etc. 

Alimentée par un groupe électrogène, son autonomie totale garantit une permanence de l’exécution et une connexion informatique permettant d’imprimer sur place les rapports de visite technique, les vignettes et de poser les plaques,  à un rythme de 30 à 50 véhicules par jour. Coût de l'investissement: 180 millions de FCFA.

«Nous le mettons à la disposition des usagers disposant d’une grande flotte (transporteurs, concessionnaires) et qui n’ont pas station permamnente à proximité de leurs locaux», a indiqué M. Serge Oussin, Directeur des opréations à la SICTA, lors d’une simulation à la station de Yopougon-Zone industrielle.

Prioritairement destinée au poids lourd, la station permet également de contrôler les autres types d’engin et va accroitre les capacités de couverture de la SICTA en s'ajoutant aux 22 stations permanentes et 27 stations périodiques existantes. 

«L’acquisition de cette station mobile donne donc à la SICTA la possibilité de couvrir les chantiers avec plus de sérénité. Elle permet aussi et surtout d’être en conformité avec les standards internationaux et de rassurer le gouvernement ivoirien sur sa capacité à assumer pleinement avec professionnalisme le rôle qui lui est devolu pour la satisfaction des usagers», a assuré le DG de la SICTA, Ya Emile Kouassi, sans perdre de vue l’incidence positive dans la lutte contre l’insécurité routière.

Représentant le ministre ds transports, le directeur de cabinet, Soro Benjamin a indiqué que la sécurité routière a un enjeu qui, au-delà des vies humaines, touche au développement de la nation.

La cérémonie a été réaussée de la présence du Directeur Afrique du Ggroupe SGS dont la SICTA est une filiale, M. Egloff Fabrice. Ce dernier a salué tous les efforts faits pour l’amélioration de l’expérience du client et de sa satisfaction.
 Leaders du contrôle autuomobile en Afrique de l’Ouest, la SICTA a effectué 600 245 contrôles dont 424 126 visites en Côte d’Ivoire en 2017, selon les chiffres de la Direction générale.

Célestin KOUADIO

Source: acturoutes.info

Partagez cet article