Lutte contre la pollution et les accidents : Voici les véhicules qui seront interdits de circuler

Les véhicules âgés seront bientôt retirés de la circulation. Cette décision a été arrêtée en Conseil des ministres hier au Plateau.

Le gouvernement ivoirien tient à lutter contre la pollution et les nombreux accidents de la circulation. Pour cela, le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, lors du Conseil des ministres d'hier, a pris deux importants décrets concernant l'âge des véhicules en circulation et leur importation.

Pour le premier décret, le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, a indiqué qu'il porte limitation de l'âge des véhicules d'occasion importés en Côte d'Ivoire.

Selon lui, ce décret fixe l'âge limite des véhicules d'occasion importé en fonction du type d'activité à laquelle le véhicule concerné est affecté. Ainsi, l'âge limite des véhicules d'occasion importés affectés au transport public des personnes et des marchandises est fixé comme suit : « 5 ans pour les taxis, 7 ans pour les minicars de 9 à 34 places, 7 ans pour les camionnettes jusqu'à 5 tonnes, 10 pour les cars de plus de 34 places, 10 ans pour les camions de 5 à 10 tonnes, 10 ans pour les camions de plus de 10 tonnes. L'âge limite des véhicules de tourisme d'occasion importés est fixé à 5 ans, à compter de la date de leur première mise en circulation à l'étranger ».

Aux dires du ministre, porte-parole du gouvernement, cette disposition vise à réduit le nombre croissant d'accidents de la route en Côte d'Ivoire, les émissions de gaz à effet de serre, en un mot à limiter la pollution qui induit des problèmes de santé pour les populations.

Il a ajouté que cette mesure permettra également de réduit l'encombrement constater dans les villes, avec la création des garages tous azimuts qui permettent à ces véhicules de rouler, parce qu'ils arrivent dans le pays dans un état de dégradation très avancé qui ne permet pas de les exploiter pendant longtemps.

« Nos villes, malheureusement, deviennent des cimetières pour ces véhicules qui sont en fin de vie en Europe, avant de rejoindre nos pays. L'intérêt de cette décision consiste à vous donner quelques indications de l'âge des véhicules en Côte d'Ivoire. L'âge moyen des véhicules en Côte d'Ivoire est supérieur à 20 ans. 75% des véhicules en Côte d'Ivoire ont un âge compris en 16 et 20 ans. C'est donc trois quart du parc. Seul un quart a un âge inférieur à 16 ans, ce qui est très faible. Evidemment, cela conduit à toutes les nuisances », a-t-il indiqué.

Pour le second décret portant importation des véhicules affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises. Le porte-parole a indiqué que le conseil a adopté un décret fixant la durée d'exploitation des véhicules affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises, à compter de leur date de première mise en circulation et qui est fixé comme suit : « 7 ans pour les taxis, ça veut dire qu'à la prise de cette décision et après le délai de grâce qui est accordé, un taxi ne devra pas être âgé de plus de 7 ans. 10 ans pour les minicars de 9 à 34 places, 10 ans pour les camionnettes de moins de 5 tonnes, 15 ans pour les cars de plus de 34 places, 20 ans pour les camions de 5 à 10 tonnes et 20 ans pour les camions de plus de 10 tonnes ».

Le ministre a soutenu qu'il s'agit de protéger les usagers de ce type de transport et réduire les accidents de circulation, qui malheureusement chaque année font beaucoup de morts et de blessés sur nos routes.

« Cette mesure vise à créer un service de transport public, privé de personnes ou de marchandises plus sûr, et confortable pour les usagers en harmonie avec les objectifs de développement durable », a-t-il souligné. Il a rassuré qu'une période de 10 ans est accordée aux propriétaires de véhicules déjà en circulation affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises bénéficiant d'une autorisation de transport, en vue de leur permettre d'être en conformité avec cette nouvelle réglementation.

Toutefois, pendant cette période de transition, des opérations de retrait de la circulation de véhicules de transport les plus âgés auront lieu, et un arrêt interministériel devra fixer la tranche d'âge des véhicules concernés. Pour corser les mesures, un renforcement de contrôle technique d'automobile sera effectué.

LASSINA FOFANA
Source : Le Jour Plus

Partagez cet article