Rond-point d’Adjamé liberté : Un véritable mouroir pour les automobilistes

Au rond-point d’Adjamé, l’on a perdu la notion de « La route précède le développement ». Car les habitués de ce lieu savent qu’il ne s’y trouve pas de nids de poule, mais de véritables tombeaux ouverts.

Les voies dudit rondpoint sont devenues impraticables. Mêmes les chauffeurs des véhicules de transport communément appelés ‘’Gbaka’’ ont du mal à se frayer un chemin.

A cause de ce mauvais état de la route, les bus de la Société de transport abidjanais (Sotra) ont privé les usagers de cette zone de ce moyen de transport pour les économiquement faible. Car les bus qui s’y aventurent n’ont pas la chance de sortir de là sans qu’il ne survienne des dégâts mécaniques.

Et chaque jour, avec la saison pluvieuse, ces voies ne font que se détériorer davantage. Jusque-là, pas de début de solution comme un reprofilage léger où un remplissage de ces trous de ‘’pattes d’éléphant’’ en attendant le rébitumage.

Le Maire Youssouf Sylla qui ne manque pas de vanter sa commune comme étant une véritable agglomération commerciale doit attirer l’attention des autorités gouvernementales du danger que pourrait causer l’état de dégradation très avancée de cette principale voie d’entrée dans la commune d’Adjamé.

BK

Source : L'Héritage

Partagez cet article