Transports urbains- Reprise de la guerre des syndicats à la machette, les véhicules en direction de la gare de Grand-Bassam bloqués

Ils s’affrontent à la machette pour défendre leurs « territoires » à l’instar des gangs mafieux. La guerre des syndicats de transport, évitée de justesse en ce début de semaine par les forces de l’ordre, a repris de plus bel ce vendredi 5 janvier, a appris Poleafrique.info. Tous les véhicules en direction de la gare de Grand-Bassam à Treichville, dans le district d’Abidjan, sont interdits de circuler.

Ce vendredi, les gangs syndicaux, ont décidé de reprendre les hostilités. Tous les véhicules en direction de la gare de Grand-Bassam à Treichville sont bloqués à partir du pont de Moossou, dans la ville historique de Grand Bassam, située à quelques kilomètres d’Abidjan. Les travailleurs ne peuvent vaquer à leurs occupations, et les populations craignent une escalade de la violence.

On ne cessera de le dire. Le secteur du transport terrestre en Côte d’Ivoire, est l’un des plus violents. Avec plus de 500 syndicats de transporteurs déclarés et une centaine qui exerce en toute illégalité, ce milieu est régulièrement en proie à des affrontements entre syndicalistes, qui entendent défendre leurs « territoires ».

Et les règlements de compte se font à la machette. En ce début de semaine, les forces de l’ordre étaient intervenues à la gare de Bassam, Treichville, en vue d’éviter un affrontement entre les syndicalistes de cette gare routière, où les frais sur les chargements de véhicule se chiffrent à des millions de FCFA par jour. Plusieurs quidams, machettes en main, avaient même été interpellés.

Source : poleafrique.info

Partagez cet article