Abobo Dokui, axe Samaké-Abobo Gare... : La dégradation des routes s’accentue

La situation des routes dans plusieurs communes commence à inquiéter. Tant elles se dégradent. Les minicars communément appelés Gbaka et les particuliers seront, bientôt, obligés de trouver des voies de contournement pour rallier Abobo en venant d’Adjamé.

Le Carrefour Azure, principal passage est dans un état de dégradation avancée. Les nids de poules qui avaient colonisé la chaussée sont devenus de grands trous qui s’agrandissent sous l’action des fortes pluies qui s’abattent sur la capitale. Le pire, c’est que bientôt tout le tronçon allant du carrefour Azure à la Sodeci, verra son bitume partir en morceaux. D’importants creux sont déjà visibles par endroits. D’où l’urgence d’y trouver une solution.

L’axe Samaké-gare d’Abobo est, également, dans un état lamentable. Parcourir cette petite distance, est devenu un véritable chemin de croix. Et se sont les automobilistes qui en subissent les conséquences. Le bitume posé dans le cadre des travaux d’accès aux villages de Bocabo et d’Aboboté est déjà menacé. C’est à se demander si les ingénieurs qui ont réalisé ces routes ont bien fait leur travail. Abobo n’est pas la seule commune concernée.

A Yopougon, la voie menant au terminus 47 est complément défigurée obligeant les automobilistes à emprunter les trottoirs pour circuler. Cette situation pose le problème de la compétence des ingénieurs commis à la réhabilitation et au renforcement des routes. Car, beaucoup d’entre elles se dégradent juste quelques mois après leur réhabilitationn

K.A

Partagez cet article