Air France – KLM: un troisième trimestre satisfaisant

Le groupe aérien Air France – KLM a vu son chiffre d’affaires progresser au troisième de 5,8% par rapport à l’année dernière à 7,18 milliards d’euros, les mesures prises dans le cadre de Transform 2015 commençant à avoir « un effet significatif » sur les coûts. Les résultats financiers examinés le 30 octobre 2012 par le groupe franco-néerlandais sont « satisfaisants pour l’ensemble des activités à l’exception du cargo », le transport de passagers ayant vu une amélioration des recettes unitaires grâce à une augmentation limitée des capacités. Le trafic passager est en hausse de 0,9% pour la saison estivale pour une hausse des capacités de 1,0%, le coefficient d’occupation restant « élevé » à 86%. Le chiffre d’affaires passage est en augmentation de 7,9% à 5,69 milliards d’euros (après un effet de change favorable de 4,4%), le résultat d’exploitation s’élevant à 453 millions d’euros (+27%) malgré une hausse de la facture carburant de 231 millions d’euros. En revanche l’activité cargo est toujours affectée « par le ralentissement économique et une situation de surcapacité » : le trafic est en baisse de 6,6% pour des capacités en baisse de 3,7%. Le coefficient de remplissage s’établit à 61,8% (-1,9 point), tandis que le chiffre d’affaires cargo s’élève à 758 millions d’euros (-1,9%) et le résultat d’exploitation est négatif de 67 millions d’euros (-37 millions d’euros au 30 septembre 2011). Si le chiffre d’affaires tiers de l’activité maintenance baisse de 5,9% à 256 millions d’euros, le résultat d’exploitation progresse fortement à 52 millions d’euros (18 millions d’euros au troisième trimestre 2011 après 23 millions d’euros de coûts exceptionnels). Les autres activités, dont la filiale low cost Transavia, ont généré un chiffre d’affaires de 476 millions d’euros (+1,7%) et un résultat d’exploitation de 68 millions d’euros (60 millions d’euros au 30 septembre 2011). Transavia a réalisé un chiffre d’affaires de 368 millions d’euros (+12%) et un résultat d’exploitation de 69 millions (60 millions d’euros un an plus tôt), son coefficient d’occupation progressant de 0,5 point à 91,4%. Les charges d’exploitation s’élèvent à 6,68 milliards d’euros (+4,5% et +0,7% hors carburant), soit une baisse de 1,1% à change constant qui traduit « le contrôle strict des coûts mis en place dans le cadre du plan Transform 2015 ». Cumul neuf mois au 30 septembre 2012 : dans l’activité passage, les capacités ont augmenté de 0,9% et le trafic de 2,8% depuis le début 2012 (coefficient d’occupation +1,5 point à 83,5%). Dans l’activité cargo, le trafic baisse de 6,5% pour des capacités en diminution de 2,9%, amenant ainsi un recul de 2,4 points du coefficient de remplissage à 63,6%. Le chiffre d’affaires total s’élève à 19,33 milliards d’euros (+5,4% après un effet de change favorable de 2,8%), tandis que les charges d’exploitation progressent de 5,4%, hausse ramenée à 2,0% hors carburant. Le résultat d’exploitation est négatif de 157 millions d’euros (-151 millions d’euros au 30 septembre 2011) et le résultat d’exploitation ajusté s’élève à 87 millions d’euros. La marge opérationnelle ajustée est de 0,5%. Dans un environnement économique difficile en Europe mais avec une activité toujours soutenue sur les autres marchés, Air France – KLM maintient son objectif de dégager un résultat d’exploitation au second semestre supérieur à celui du second semestre 2011 (195 millions d’euros), et de réduire la dette nette au 31 décembre 2012 par rapport au 31 décembre 2011. La flotte d’Air France et de toutes filiales confondues comptait fin septembre 400 appareils dont 194 en propriété, 386 étant en exploitation. KLM de son côté en possédait 213 dont 204 en exploitation, soit un total de 590 appareils actifs pour le groupe de l’alliance SkyTeam. Par François Duclos

Partagez cet article