Alcoolisme, L’une des causes des accidents de la voie publique

Il n’y a pas de statistiques permettant d’être péremptoire pour l’heure. Toutefois, l’Office de sécurité routière (Oser) considère l’alcool au volant comme étant l’une des causes des accidents.

C’est pourquoi des campagnes de sensibilisation à la lutte contre cette addiction sont organisées, selon le directeur de la formation de cette structure, Ta Bi Tra.

Au cours de celles-ci, des conducteurs testés positifs sont sommés de se faire remplacer par d’autres. Des tests d’alcool leur sont également distribués pour susciter en eux l’envie de s’en procurer afin de s’auto-évaluer.

Car des accidents graves sont enregistrés de plus en plus sur les routes. En Côte d’Ivoire, le seuil d’alcool autorisé dans le sang est de 0,8g d’alcool pur par litre de sang. Ce qui correspond à peu près à un verre de vin, selon le directeur de la formation.

Selon la réglementation, tout conducteur qui aura excédé cette quantité est passible de poursuites. « Toute personne qui conduit un véhicule alors qu’elle se trouve (même en l’absence de tout signe d’ivresse manifeste) sous l’emprise de l’alcool matérialisée par la présence dans le sang d’un taux d’alcool supérieur ou égal à 0,8 fera l’objet d’une suspension de son permis de conduire pour une durée de 3 mois ».

En cas d’accident, la police scientifique doit vérifier, à travers des tests sanguins, le taux d’alcoolémie du conducteur. Malheureusement, déplore le directeur, cette disposition semble difficile à appliquer.

L’Oser organise, depuis quelques années, la sensibilisation à la lutte contre l’alcool, depuis l’auto-école jusque dans la formation des moniteurs d’auto-école. Lors des grandes fêtes et des grands déplacements de populations, des campagnes ciblées dans des localités ont lieu, poursuit Ta Bi Tra, tout en plaidant pour l’installation de radars automatiques sur les feux tricolores.

C’est que l’alcool altère, selon lui, les facultés du conducteur. Il réduit sa visibilité, lui fait faire des dépassements interdits, notamment dans les virages, lui donne des hallucinations, etc. « Certaines personnes affirment avoir voulu éviter un animal qui cherchait à traverser la voie ». Ni la consommation de la cola ou de café noir ne peut annihiler son effet. C’est pourquoi, pour couper net, l’Oser a adopté le slogan suivant : « Quand on conduit, on ne consomme pas. Quand on consomme, on ne conduit pas ».

M. G
Source : Frat Mat

Partagez cet article