Auto-Écoles : Le Csecaop plaide pour une réflexion sur le permis de conduire

Le président du Conseil d'administration du Conseil supérieur des auto-écoles professionnel (Csecaop), Pépé Paul, a récemment animé un point-presse à Treichville.

Une rencontre au cours de laquelle le conférencier s'est offusqué d'un certain nombre de difficultés dans lesquelles est englué le secteur.

Face aux problèmes liés à la sécurité routière, le Pca du Csecaop a proposé au ministère des transports d'organiser un atelier. Un conclave qui permettra de plancher sur la problème du permis de conduire.

« Il se passe beaucoup de choses dans le transport. Le permis de conduire est un problème. C'est un problème de sécurité surtout quand on voit comment il s'obtient », a déploré Pépé Paul, avant que Koffi Roger, président de l'Union des directeurs des auto-écoles, vice-président du Csecaop chargé de l'organisation, ne laisse entendre que l'objectif qui sous-tend cette sortie est d'amener les acteurs du secteur à créer une plateforme de discussion sur la question. Une tribune qui permettra, à l'en croire, d'échanger sur neuf points clefs.

Entre autres, la position du Csecaop sur les différentes réformes du permis de conduire, la formation des moniteurs, la délivrance des agréments, l'organisation des examens de permis de conduire.

Notons que l’avènement du Csecaop, le 7 mai 2016, est inspiré de la naissance du Haut conseil des transporteurs.

DIARRA Tiémoko
Source : Soir Info

Partagez cet article