Baisse du prix du carburant : Le gouvernement pratique la transparence

Les automobilistes sont heureux en ce début de mois de septembre. Et pour cause ! Le prix du carburant à la pompe vient de connaître une baisse substantielle.

Le gouvernement fait de la transparence l’un des piliers de sa gouvernance. Hier, les autorités du pays ont encore démontré leur souci permanent de faire profiter à la population, toutes bonnes conjonctures du marché international.

En effet, l’effet conjugué de la baisse du dollar et du cours du baril du pétrole brut a permis au gouvernement d’ajuster à la baisse les coûts à la pompe du super et du gasoil qui passent respectivement de 715 FCfa à 680 FCfa et de 615 à 580 FCfa. Soit un gain de 35 FCfa sur chaque produit.

Le faisant, le gouvernement tient sa promesse d’appliquer strictement le mécanisme automatique d’ajustement des prix à la pompe sur les cours pratiqués sur le marché international.

Malheureusement, ce n’est pas toujours que la population comprend et accepte ce mécanisme, surtout quand le jeu des prix n’est pas à sa faveur. Contrairement à ce que peuvent penser certaines personnes, la baisse du prix du carburant a toujours été une conjoncture favorable, pour l’Etat, quand elle tient compte des exigences du marché international.

Car elle a une incidence sur le coût des produits et contribue à la lutte contre la cherté de la vie, quand les opérateurs économiques jouent franc jeu. Le «mécanisme d’ajustement automatique» des prix à la pompe a été adopté en Conseil des ministres le 7 novembre 2013.

L’application du «mécanisme d’ajustement automatique» des prix des produits pétroliers se traduit mensuellement par des ajustements soit à la baisse, soit à la hausse des prix à la pompe.

DAVID YA
Source : Fraternité Matin

Partagez cet article