Bitumage Bouaké-Ferkessédougou : l’Ageroute rassure sur les impacts environnementaux

Ferkessédougou - Les biens des populations qui seront détruits lors des travaux de renforcement de la route Bouaké-Ferkessédougou seront évalués et les propriétaires seront indemnisés par l'État de Côte d'Ivoire, a rassuré vendredi un responsable de l'Agence de gestion des routes, à la préfecture de Ferkessédougou.

"L'État a tout prévu. l'État ne peut pas exproprier  quelqu'un sans le dédommager. Et le dédommagement se fera selon les procédures définies par l'État", a expliqué le coordonnateur du projet à l'Ageroute, Traoré Brahima.

"Si les biens doivent être détruits, vous serez informer, ça va être évalué et il y a une procédure spéciale qui est mise en place par l'État pour que dans chacun des cas, ça puisse être pris en compte afin que les gens puissent être dédommagés" a-t-il ajouté.

Appelant, les populations au calme et à la patience, en cas d'éventuelles destructions de biens, l'Ageroute  a fait savoir que cela ne doit pas être un obstacle au bon déroulement des travaux, d'autant plus que les victimes seront indemnisées par l'État.

Les travaux de renforcement de la route Bouaké-Ferkessedougou longue de 220 Km entrent dans leur phase intensive en septembre. Le projet a été officiellement lancé par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, à Katiola, en septembre 2017 et va durer deux ans.

ti/kam

Partagez cet article