Côte d'Ivoire/Les usagers inquiets de l’état du pont sur la rivière Gbéguénou (Grand-Lahou)

Les usagers de la voie Bacanda- Grand-Lahou sont inquiets de l’état du pont sur la rivière Gbéguénou, construit en bois, et régulièrement détruit par la montée des eaux et des surpoids des camions de transport.

"Cette voie est beaucoup fréquentée. Nous enregistrons de nombreux véhicules et motos sur cette piste qui est aussi reprofilée tous les trois ans. Notre zone produit 1 500 T de cacao, plusieurs cultures de rente puis du vivrier. Lorsque le pont est détruit, c’est difficile d'évacuer nos productions vers Grand-Lahou", a expliqué Sada Kouamé, planteur à Botindin.

Concernant la reconstruction du pont, le planteur a aussi relevé que dans l'année, le pont peut s'écrouler plusieurs fois.

"Afin d'éviter d’être coupés du chef-lieu de département, nous reconstruisons avec nos propres moyens le pont. Nous coupons des troncs d'arbre et nous mobilisons les populations pendant des journées entières pour la reconstruction du pont", a-t-il ajouté.

(AIP)
rk/ena/kp

Partagez cet article