Création d’une autorité de régulation pour un transport urbain mieux structuré en Côte d’Ivoire

Le gouvernement ivoirien a créé,  mercredi, un organisme d’encadrement du transport urbain dénommé Autorité de régulation du transport intérieur (ARTI), afin de mettre fin à l’anarchie dans ce secteur Côte d’Ivoire, notamment à Abidjan.

Revêtu du statut juridique d’autorité administrative indépendante, l’ARTI, dotée de « pouvoirs importants » selon le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, assurera des missions de veille, de conciliation et  de sanction, fera des propositions en vue de l’atteinte de l’objectif d’assainir du secteur du transport intérieur et de lutter efficacement  contre la fraude qui gangrène le milieu.

« Compte tenu du développement de différents modes de transports intérieurs notamment lagunaire, ferroviaire, terrestre, la création de l’ARTI consacre ainsi la distinction nécessaire entre les missions de régulation et celle d’organisation des transports », a renseigné en outre le ministre Sidi Touré.

Un décret adopté en conseil des ministres, mercredi, consacre la création de cet organisme de régulation en application de la  loi d’orientation du transport intérieur tel que modifié par l’ordonnance 2018-09 du 10 janvier 2018.

Le conseil des ministres du jour a vu par ailleurs l’adoption d’une ordonnance et son projet de loi de ratification. L’ordonnance modifie les articles 3, 4, 8, 9, 10, 25 et 31 de la loi 2014-812 du 16 décembre 2014 portant orientation du transport intérieur.

Le réaménagement a été opéré en vue de permettre la création d’une autorité organisatrice de la mobilité urbaine dans le grand Abidjan dénommé « Grand Abidjan mobilité ».

Egalement une autorité administrative indépendante, créé par décret (qui en fixe l’organisation et le fonctionnement),  « Grand Abidjan mobilité » aura la charge de structurer d’organiser, de réglementer, de fluidifié le trafic, de développer les capacités  du réseau de transport public et de faciliter la mobilité des populations.

« Ces différentes mesures concourent à la mise en œuvre du schéma directeur d’urbanisme du grand Abidjan notamment le volet transport, conçu pour améliorer la mobilité urbaine dans le district d’Abidjan et les communes environnantes », a expliqué le porte-parole du gouvernement.

kg/tm

Source: AIP

Partagez cet article