Dégradation rapide des infrastructures/Coulibaly Non Karna (Pdt Anrmp) : “Nous allons auditer les routes”

L’Autorité nationale de régulation des marchés publics (Anrmp) a décidé de s’attaquer à la question des infrastructures routières mal construites. C’est l’annonce faite hier, par son président Coulibaly Non Karna, à l’occasion d’un séminaire-bilan des activités quinquennales (2010-2015) de l’Anrmp, à Grand-Bassam.

«Nous allons auditer de façon technique les routes. Parce que nous ne comprenons pas qu’une route faite à Toumodi depuis des décennies tienne encore pendant que l’espérance de vie de nos nouvelles routes n’est pas bonne», a-t-il déploré.

A l’en croire, sa structure entend situer les responsabilités tant au niveau de l’Etat que du prestataire de service. Il a par ailleurs, insisté sur les efforts consentis pour assainir l’environnement des marchés publics en Côte d’Ivoire.

Lesquels efforts, dit-il, se sont soldés par l’exclusion de 11 entreprises de tout appel d’offres dans le pays pendant deux ans. Il leur est notamment reproché d’avoir fraudé sur les documents administratifs.

Au nombre des audits réalisés par l’Autorité, figure celui sur le circuit des achats des médicaments par des structures sanitaires qui a abouti à la réforme de la Pharmacie de la santé publique (Psp) en Nouvelle pharmacie de la santé publique (Npsp), l’audit des marchés de gré à gré qui a engendré la réduction considérable de cette forme de passation de 56,32% en 2013 à 30,07% en 2014.

Ben Ayoub
Source : L’Expression

Partagez cet article