Des populations de Bouaké sensibilisées sur l’impact des travaux de bitumage de route

Des populations des quartiers Tollakouadiokro et Dar-Es-Salam de Bouaké notamment, les leaders religieux, les chefs de communautés et leaders de jeunesse ont été sensibilisées, mercredi, à Bouaké, sur l’impact environnemental et social des travaux de bitumage de l’artère principale d’accès à Tollakouadiokro.

Le bitumage sera réalisé dans le cadre du projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDUCAS) fiancé par la Banque mondiale. Il débutera bientôt et durera 13 mois pour près de six kilomètres de deux fois deux voies qui seront bitumées et accompagnées de travaux d’éclairage public. 

L’étude d’impact environnemental et social indique que les travaux occasionneront momentanément l’inaccessibilité à certaines écoles, aux commerces, aux entreprises et habitations situés dans la zone. Il y aura aussi des coupures d’eau, d’électricité et de réseau téléphonique, le soulèvement abondant de la poussière et de fumée de gaz d’échappement, la perturbation de la circulation automobile et des risques d’accident. La production d’immondices de gravas qui affecteront l’esthétique paysagère, la nuisance sonore qui perturbera la quiétude des populations, seront également observés.

M. Kobénan Germain de la société CECO chargée de l’exécution du projet a indiqué que des mesures de prévention, d’atténuation, de compensation et de suppression, ont été prises contre ces impacts négatifs du projet. Il est prévu également, a-t-il ajouté, des programmes d’information, de sensibilisation et d’éducation environnementale des populations. 

Le premier adjoint au maire de Bouaké, Paul Dakyo, demande aux populations d’adhérer au projet en facilitant le travail des ingénieurs qui seront sur le terrain et en respectant les mesures qui seront édictées.

nbf/ask

Source: AIP

Partagez cet article