Entretenir sa voiture : Roue de secours, roue jockey ou kit de réparation ?

Plus de la moitié des automobiles actuellement en circulation en Belgique ne disposent plus d’une vraie roue de secours. Les constructeurs équipent de plus en plus leurs voitures de kits de réparation, de bombes anti-crevaison, voire d’une roue jockey.

Ces alternatives sont-elles aussi efficaces ou plus commodes qu’une vraie roue de secours ? Par ailleurs, la bombe anti-crevaison est-elle adaptée à toutes les roues?

La roue de secours

Une roue de secours demeure la solution idéale à toute crevaison, mais elle présente toutefois de nombreux inconvénients.

Bien qu’elle vous permette de continuer votre route sans réduire votre vitesse, la roue de secours conventionnelle a tendance à perdre de sa popularité auprès des constructeurs.

Généralement en raison de son coût, de la place qu’elle prend dans le coffre, ainsi que de son poids. Remplacer une roue en route nécessite par ailleurs un peu de force, de connaissance, d’adresse.

Si vous avez la chance de disposer d’une roue complète, vérifiez tout de même son état et sa pression.

Le kit de réparation

Les constructeurs optent souvent pour le kit de réparation avec bombe anti-crevaison. L’appareil se fixe à la soupape du pneu et le remplit de mousse.

Cette alternative est très efficace mais présente également quelques inconvénients. Alors que vous pouvez poursuivre votre voyage avec une roue de secours, ce système ne vous permet que de parcourir les kilomètres vous séparant du garage le plus proche. Cette réparation vous empêche par ailleurs de dépasser 80 km/h.

La bombe anti-crevaison n’est d’ailleurs pas adaptée à tous les pneus et à toutes les températures. En cas de déchirure du pneu, il ne peut être réparé. En cas de faibles températures, la mousse n’est pas toujours efficace. Et il ne faut pas oublier que cette bombe anti-crevaison a une date limite d’utilisation.

Roue jockey

La roue jockey est bien plus étroite et souvent plus petite qu’une roue de secours standard. Tout comme le kit de réparation, elle prend moins de place et est bien moins lourde qu’une roue standard. Bon pour les constructeurs car elle permet de réduire la consommation et les émissions de CO2. Dans l’histoire, il n’y a donc qu’un gagnant.

Avec cette petite roulette, vous ne pouvez pas dépasser 80 km/h et elle n’est pas conçue pour parcourir plus de kilomètres que ceux qui vous séparent du garage le plus proche.

Pneus runflats

Le pneu runflat ne vous impose pas de vous arrêter. En effet, ce type de pneu dispose d’une roue de secours intégrée.

Lorsque la pression du pneu diminue, ses flancs spécialement renforcés prennent le relais, assurent la rigidité et évitent que le pneu ne se laisse aller.

La plupart des voitures équipées de ces pneus runflats disposent d’un système de contrôle de la pression.

Ce système indique au conducteur que l’une de ses roues a perdu de la pression et que sa vitesse ne peut plus dépasser 80 km/h. La distance maximale qu’il peut parcourir en « condition runflat » ne dépasse pas 150 km.

Bien qu’il existe de nombreuses solutions à une crevaison, la meilleur manière de les prévenir est de contrôler régulièrement leur état, leur usure et de prendre garde à la manière dont vous rouler sur chaussée défoncée, lorsque vous abordez les trottoirs…

Source : AutoBuzz.be

Partagez cet article