Fusion Renault/FCA: Bruno Le Maire dit « oui, mais »

Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, s'est exprimé sur la possible fusion entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles. 

Quelques heures seulement après l'annonce d'une possible alliance entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles (FCA), Bruno Le Maire s'est déjà exprimé sur le sujet sur l'antenne de RTL. 

"Je crois que ce projet de fusion entre Renault et Fiat, c’est une belle opportunité pour Renault et c'est une belle opportunité pour l’industrie automobile européenne", a déclaré le ministre français de l'Economie. 

Selon lui, l'industrie automobile est "confrontée à des défis technologiques qui sont les plus importants depuis ceux qu'elle a eus à affronter depuis le début du XXème siècle, comme les batteries électriques, les véhicules autonomes. Et tout cela va demander des milliards d'euros d'investissements. Il faut rassembler les forces de l'industrie automobile". 

Bruno Le Marie veut des garanties, notamment sur l'emploi

Toutefois, Bruno Le Marie assure rester "très vigilant" sur "un certain nombre de garanties". Le dirigeant souhaite notamment une garantie sur la préservation des emplois industriels et des sites industriels en France. Il veut également que cette fusion se fasse dans le cadre de l'alliance entre Renault et Nissan. 

"La troisième garantie que nous demandons sont des garanties de gouvernance", a-t-il ajouté, avant de confirmer que si ce projet devait aboutir, l'Etat, qui possède aujourd'hui 15% du capital de Renault, pourrait consentir à voir sa participation être ramenée à 7,5% du nouvel ensemble. 

La fusion entre Renault et FCA pourrait donner naissance au troisième groupe automobile mondial.

Source: AutoPlus

Partagez cet article