Gbakas de Bingerville : Escroquerie à ciel ouvert

Tous les Abidjanais qui travaillent à Cocody, à la Riviera, à Attoban et à Bingerville ont de sérieux problèmes pour se rendre à leur lieu de travail tous les matins.

Pour se remplir les poches, les chauffeurs de gbakas et leurs apprentis malmènent leurs passagers.

Pour se rendre par exemple à Bingerville en venant de Yopougon, ils déversent les passagers au carrefour de la vie à 300FCFA pour repartir au carrefour de la Rivera2, à 200FCFA. Une fois à ce niveau, ils font semblant de retourner.

Mais, contre toute attente, ils décollent pour après barrage à 200FCFA, avant de recharger pour Bingerville à 300F. Et le transport qui ne devait coûter que 400F remonte à 1000FCFA pour tous ceux qui vont de Yop à Bingerville.

Source : Arc en ciel

Partagez cet article