Grève annoncée dans les auto-écoles : Le mot d’ordre suspendu

Ils avaient annoncé, mardi, au cours d’une conférence de presse, une grève de trois jours sur toute l’étendue du territoire national à partir du 14 mars. Le mot d’ordre des acteurs des auto-écoles vient d’être suspendu.

Le secrétaire général du Syndicat national des moniteurs d'auto-écoles de Côte d'Ivoire (Synamaeci), Cissé Lamine, que nous avons reçu hier au siège de Nord-Sud Quotidien, explique qu’après une séance de travail avec le cabinet du ministre des Transports, notamment son chef de cabinet, le directeur général du transport terrestre et celui de Quipux, il a été décidé de la suspension du mot d’ordre de grève.

« Après une rencontre, toutes nos revendications ont été prises en compte. Nous ne levons pas le mot d’ordre de grève, mais nous le suspendons pour observer pendant une semaine », a-t-il précisé lors de sa déclaration. A en croire M. Cissé, il a été conclu lors de la rencontre que les auto-écoles qui éditaient les permis à 30 voire 40 000F seront suspendues sur une période de trois mois.

Aussi, a-t-il informé, les agents véreux ont commencé à être vidés de la direction générale des transports. «Les résolutions de notre séminaire ont été passées au peigne fin. Ce qui veut dire que nos préoccupations ont été soumises au ministre. Bientôt nous aurons une autre séance de travail avec le cabinet pour l’application de nos recommandations. Des comités de vision et de contrôle ont été mis en place. Avec toutes ces avancées, nous avons jugé bon de continuer à travailler », a-t-il fait savoir.

Dans ce sens, Cissé Lamine a lancé un appel à tous les membres de l’Union nationale des auto-écoles de Côte d’Ivoire. «Continuez à travailler et restez à l’écoute de la base. Désormais, on ne parlera plus d’auto-écoles boutiques, mais plutôt professionnelles », a-t-il assuré.

F.S.
Nord Sud

Partagez cet article