Grand-Béréby et Tabou à nouveau isolées du reste du pays

A la suite des pluies torrentielles de samedi et dimanche dans la région, la déviation construite au niveau du village de Baba, à cinq kilomètres de San Pedro (Sud-Ouest), a rompu pour la seconde fois dimanche au niveau des buses métalliques, isolant pour la 3ème fois les localités de Grand-Béréby et Tabou de San Pedro et du reste du pays.

Construite pour suppléer momentanément le pont effondré le 12 juin, la déviation a été ouverte à nouveau à la circulation, après la pose dans le lit de la rivière Diboué de sept nouvelles buses métalliques, dont quatre ont cédé sous la force des eaux, coupant en deux la route internationale allant de San Pedro à Grand-Béréby et Tabou. Aucun véhicule ne peut donc rallié ces deux localités.

Selon le représentant du directeur régional des Infrastructures économiques, Soro Aboudramane, les travaux de réfection de la déviation vont reprendre dès ce lundi « si les eaux de la rivière baissent ». Samedi et dimanche il est tombé 145 mm d’eau de pluie sur la région de San Pedro, dépassant la moyenne d’alerte qui est de 100 à 112 mm.

Les secrétaires généraux de préfecture, Ettien Etienne et Okou Marie Thérèse, ainsi que le sous-préfet central de San Pedro, Koné Kapié, se sont rendus sur le site avec les techniciens pour constater l’ampleur des dégâts. L’équipe de crise pilotée par la préfecture de région est en alerte maximum pour surveiller l’évolution de la situation et veiller à la réfection de la déviation.

(AIP)
jmk/akn/cmas

Partagez cet article