Infrastructures routières : 36 milliards de Fcfa pour bitumer l’axe Agboville - Rubino - Ceshi

Daniel Kablan Duncan a lancé les travaux qui dureront 18 mois, le 4 septembre, à Agboville. Dans 18 mois, l’axe Agboville - Rubino - Ceshi, dans l’Agnéby-Tiassa, sera bitumé. Montant de l’opération : 36 milliards de FCfa. La réalisation de ces travaux mettra fin à la souffrance des usagers de cette route impraticable.

Le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, a procédé au lancement officiel du projet attendu depuis des décennies, vendredi, à Agboville. Le chef du gouvernement était à ce déplacement avec le ministre des Infrastructures économiques, Patrick Achi.

Les travaux, financés par Eximbank de Chine, sont réalisés par China roads and bridge corporation (Crbc), entreprise chinoise spécialisée dans le bâtiment et travaux publics. Ils concernent 66,5 Km de route dont cinq Km de bretelle reliant Anaguié et six autres Km de voirie dans les villes de Rubino et Ceshi.

Cet « important projet », comme le qualifie Adama Bictogo, député d’Agboville, désenclavera totalement ces localités, facilitera l’acheminement des produits vivriers, le déplacement des personnes ainsi que l’accroissement du trafic et des échanges dans cette région productrice de bois, café, cacao, produits vivriers, hévéa, etc.

Pas moins de 10 mille tonnes de ciments seront utilisées pour cette opération qui va impacter positivement la vie de plus de 300 mille habitants. « C’est un jour mémorable car c’est la concrétisation d’un vieux rêve... », se réjouit le député-maire de Rubino, Dessi Hubert. « Nous avons soif de développement », a ajouté le président du Conseil régional, M’Bolo Nando Martin.

Le chantier qui démarre à la grande joie des populations est une promesse du Président de la République qui était en visite d’Etat dans la région début mai. Il est également prévu l’aménagement de la route Ceshi-Anoumaba-M’Batto afin de boucler l’axe Agboville-M’Batto faisant de la capitale de la région de l’Agnéby-Tiassa un véritable pôle économique.

De vastes chantiers en quatre ans

Depuis 2011, l’Etat a entrepris de vastes chantiers portant sur la réhabilitation ou la construction de routes aux quatre coins du pays. Au nombre de ces initiatives, il y a, entre autres, les ponts Henri Konan Bédié et de Jacqueville, l’autoroute Abidjan-Yamoussoukro qui devrait être prolongée à Bouaké, la remise en l’état de l’axe Adzopé-Akoupé-Abengourou-Agnibili ékrou.

A cela, s’ajoute le bitumage en cours des axes Bouna-Doropo, Boundiali-Odienné, Tiébissou-Didiévi. Mi-août, c’était à Yakassé Attobrou que le chef du gouvernement lançait les travaux d’aménagement de cette localité reliant Adzopé. Hier, après Agboville, Kablan Duncan s’était rendu à Bettié (Indénié Djuablin) afin de lancer les travaux du pont sur le fleuve Comoé.

Dans ce mois, les travaux du pont de Béoumi et de Bassawa-Sérébou devraient s’achever. « Le gouvernement est au travail et la Côte d’Ivoire en chantier », fait remarquer Kablan Duncan. Le réseau routier ivoirien compte environ 85 000 Km de routes interurbaines dont 6 500 km de routes bitumées. Faute d’entretien durant la décennie de crise, il a connu une forte dégradation.

Selon les estimations, les besoins ont été évalués à près de 1 500 milliards de FCfa pour la remise en état d’un réseau prioritaire d’environ 33 000 Km. A cela, il faut ajouter un besoin annuel d’environ 100 milliards de FCfa pour l’entretien.

ANOH KOUAO
Source : Fraternité Matin

Partagez cet article