Infrastructures Routières : Le Fer veut auditer les travaux de l’État

Ce n’est un secret pour personne, les visites d’Etat initiées par le Président de la République, Alassane Ouattara, depuis quelques mois, sont tout un espoir pour les populations ivoiriennes. Car les voyages du numéro un ivoirien dans certaines villes, départements ou régions engendrent, à coup sûr, l’essor de ces localités hôtes.

Malheureusement, certains chantiers annoncés trainent dans leurs exécutions ou ne sont pas exécutés. C’est dans le souci d’évaluer ces travaux que le Fonds d’entretien routier (Fer) prépare un audit des travaux qu’il a financés, précisément ceux inscrits dans le cadre des visites d’Etat dans les régions du pays.

Selon le site acturoutes qui donne l’information, l’opération est encore au stade de recrutement des consultants pour lesquels une demande de proposition a été publiée. Il s’agira pour les experts de faire ‘’un audit technique des études, des travaux et contrôle, financés par le Fonds d’entretien dans le cadre du Programme d’entretien routier (Per) 2014-2015 et des visites du Chef de l’Etat à l’intérieur du pays’’.

Conscient que la route est un véritable vecteur de développement pour les régions, le Président de la République a mis l’accent sur la construction et la réhabilitation d’ouvrages dont les infrastructures de transport. Ainsi, l’axe Agboville-Rubino-Cechi, le pont de Béoumi enjambant le fleuve Bandama et bien d’autres ouvrages sont des illustrations parfaites du souci du Chef de l’Etat d’apporter le développement à plusieurs régions visitées.

Bref, il faut noter que les ressources financières du Fonds d’entretien routier sont principalement constituées de redevances prélevées sur la vente des produits pétroliers à usage routier, les droits de péage sur le réseau routier, les redevances liées à l’exploitation des postes de pesage, les appuis financiers extérieurs et les allocations budgétaires éventuelles de l’Etat.

G. DE GNAMIEN
Source : Le Sursaut

Partagez cet article