Infrastructures routières : Le Fonds d’entretien routier prépare sa mutation

Le Plan national de développement (Pnd 2016-2020) prévoit dans son volet infrastructures de développer un réseau routier et autoroutier solide, harmonieusement réparti sur le territoire national.

La mise en œuvre des nouveaux projets ainsi que la réhabilitation des infrastructures routières existantes nécessitent d’importantes ressources financières dont une partie est attendue des partenaires techniques et financiers.

En tant qu’organe de financement de l’entretien routier, le Fonds d’entretien routier (Fer) a vu, parallèlement à ces nouveaux défis, ses activités s’accroître.

C’est dans ce contexte que se tient le séminaire bilan de l’année 2015 du Fer avec pour centre d’intérêt : l’analyse de la question de la mutation du Fer en Fonds routier, et celle des financements pour l’entretien et le développement des infrastructures routières.

Hier, à l’ouverture du séminaire de trois jours qui se tient à Assinie, le directeur général du Fer, Fofana Siandou, a invité les participants à réfléchir à une meilleure prise en charge des travaux d’entretien routier, à une amélioration du taux de couverture des besoins, à un meilleur niveau de service des routes, à des mécanismes permettant le suivi des travaux financés par le Fer pour s’assurer de leur qualité, à la capacité des entreprises à consommer les crédits disponibles, au suivi, et aux actions de sécurité routière et de sécurisation des recettes.

En outre, l’atelier examinera la question des mécanismes de financement innovants et les ressources affectées à chaque guichet entretien et investissement.

Fofana Siandou a déclaré aussi, qu’en vue d’optimiser les dépenses, le nouveau Plan stratégique (2016-2018) du Fer, qui sortira de ce séminaire, tiendra compte du Programme national de développement (Pnd 2016-2020) dans son volet infrastructures, de la stratégie de remise à niveau du réseau routier dans son volet renforcement du réseau, de la transformation du Fer en Fonds routier. Il a mentionné que la transformation du Fer en Fonds routier est nécessaire, eu égard à la nature des travaux à financer, aujourd’hui.

Le directeur général du Fer a annoncé 20 milliards de FCfa de travaux pour améliorer les normes de l’autoroute du Nord. Ces travaux vont porter sur la construction d’aires de repos modernes, le renforcement de la sécurité le long de l’autoroute, la construction de passerelles, entre autres.

D. YA
Frat Mat

Partagez cet article