Koumassi / Routes dégradées : La population désespérée

Depuis un moment à Koumassi, plusieurs voies sont impraticables. Mais certaines de ces voies animent plusieurs causeries entre les populations. En effet, vers le marché boribori logo non loin du Collège Esther, la route principale est fortement dégradée.

En plus, la voie qui part de la gare UTB à la pharmacie du Gabon de Marcory est déserte au niveau de la pharmacie Saint François à cause des crevasses qui ont occasionné des eaux stagnantes purulentes qui empêchent les véhicules et même les piétons de circuler.

Plusieurs autres voies de la commune sont dans le même état ; notamment celle qui part de la pharmacie du Marais à la brigade de gendarmerie du quartier 32 en passant par l’hôtel Goly.

Selon C.M habitant le quartier Baradji que nous avons rencontrée, la situation est plus que dramatique à Koumassi parce que le problème de voies dégradées empêche les populations de sortir de la commune pour vaquer librement à leurs activités dans la mesure où les véhicules de transport en commun refusent de les conduire à leur lieu de travail à cause des voies inondées.

K.S, habitante du quartier 32 elle, s’exprime en ces termes : ‘‘La situation doit être régler le plus tôt possible car cela entraine de nombreuses pannes des véhicules qui circulent sur ces routes dégradées et puis les populations sont mal à l’aise à cause des eaux sales source de maladies’’. Les autorités gouvernementales et communales se doivent de se pencher sur ce problème que vit la troisième plus grande commune d’Abidjan pour le bonheur de toutes les communautés qui y vivent

Source : Nouveau navire

Partagez cet article