L’axe routier Siyalèdouo-Bouna, un véritable calvaire pour les usagers

Bouna- L'axe routier Bouna-Siyalèdouo, long de 30 km, est un tronçon sombrant dans un état de délabrement très avancé et créant ainsi un véritable calvaire pour les populations, a constaté l’AIP.

Cette route est jonchée de crevasses et rigoles aux profondeurs inquiétantes. La saison des pluies torrentielles battant son plein est l'une des raisons de cette dégradation, indique-t-on. Pourtant, la zone de Siyalèdouo est réputée pour sa forte production d'anacarde et d'igname.

Avec l'état délabré de cette voie, les producteurs éprouvent des difficultés à faire écouler leurs produits."Avant, même à vélo, on mettait seulement une heure pour atteindre Bouna. Aujourd'hui en véhicule, c'est autour de trois heures de route que tu arrives à destination'', a précisé un cultivateur à Siyalèdouo, Hien Toulité.

Le délabrement profond de cette voie donne ainsi une occasion propice à de jeunes délinquants armés pour y commettre des exactions. Ceux-ci, munis de kalachnikov, avaient agressé un jour de mars, aux environs de 06H du matin, des commerçants en partance pour Bouna.

Tous ceux ayant eu la malchance de tomber sur ces quidams avaient été dépouillés de leurs biens. Un motocycliste qui a essayé de leur échapper avait même reçu des balles dans le pied et sa moto a été incendiée. Après leur forfait, les bandits avaient tous fondu dans les broussailles avec la somme de deux millions de francs CFA.

Selon un habitant de Siyalèdouo, Noufé Sansan, le reprofilage de cette route très empruntée est plus que nécessaire, afin de mettre fin au calvaire des populations. Il a invité le Conseil régional du Bounkani à le faire le plus rapidement possible car au mois de septembre, démarre la grande traite de l'igname dans la région.

on/kkf/cmas

Source: AIP

Partagez cet article