La Chine annonce la construction de six échangeurs à Abidjan

Au terme d’un séjour en Côte d’Ivoire, le Directeur général du renforcement des capacités de production en Chine au sein de la commission nationale chinoise du développement et de la reforme, Mr Wang annonce la mise en œuvre de projets prioritaires en Côte d'Ivoire, dont la construction de six échangeurs à Abidjan.

Ces projet d’envergure s’inscrit, dans le cadre d'une mission chinoise conduite par la commission nationale chinoise du développement et de la reforme, en Côte d’Ivoire.

A la faveur d’une rencontre avec le vice-président de la République, Kablan Duncan, mardi, au Palais présidentiel, Mr Wang s’est voulu rassurant. « Nous avons dégagé un large consensus après des échanges et des discussions approfondies. Toutes les deux parties sont prêtes à élargir, renforcer et continuer notre coopération par la mise en œuvre des projets prioritaires », a-t-il soutenu.

Ces actions prioritaires ont été établies, en concertation avec les autorités ivoiriennes, pour des projets majeurs, entre autres, l’établissement de zones industrielles au PK24 et dans six villes de l’intérieur, la construction de six échangeurs à Abidjan, la réhabilitation de 1500 km de routes revêtues et un porc sec à Ferkessédougou, ainsi que, la construction des barrages de Gribo Popoli et de Boutoubré.

« Faisons en sorte que cette coopération soit un exemple à vendre au niveau de l’ensemble de l’Afrique », a indiqué le vice-président ivoirien, qui dit plaider pour un partenariat gagnant-gagnant au niveau des deux parties.

Une séance de restitution des travaux de cette mission chinoise s’est tenue, vendredi, à la Primature, au cours de laquelle, la liste de ces investissement majeurs de la Chine en Côte d'Ivoire a été arrêtée.

Cette délégation du pays du "Milieu", conduite le Directeur général du renforcement des capacités de production, était composée d’une vingtaine de participants, dont des représentants d’institutions chinoises de financement de développement d'Eximbank, de la Banque de Chine, de Banque de développement de Chine et du Fonds sino-africain pour le développement.

AIP
nmfa/fmo

Partagez cet article