La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan

La construction d’un pont à deux voies est souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan, dans la sous-préfecture de Tankessé, en remplacement de celui existant dont la mise en exploitation date de l’époque coloniale, et donc gagnée par l’usure du temps, a constaté l’AIP.

Depuis la période coloniale, un pont d’une voie a été réalisé sur la rivière Bâ, affluent du fleuve Comoé, au niveau du village de Broukro-Banouan, sur l’axe à grande circulation qui relie le village de Yaokro situé sur la A4 (Agnibilékrou-Bondoukou) à la sous-préfecture de Kouassi-Datékro, en passant par les localités d’Assempanayè-Pengakro, Broukro-Banouan, N’dakro, Adoukro, Yomankro, Kouakoukrakro, Boahia, Yakassé Bini. 

Ce pont présente à ce jour un état de dégradation très avancée. Ce constat visible sur la superstructure suggère qu’elle pourrait être pire au niveau de la structure de l’ouvrage (fondations, appuis, culées et ligne inférieure du tablier, selon le diagnostic d’un ingénieur des Travaux publics.

Celui-ci révèle la destruction de gardes corps,  l’existence de nids de poule sur la partie supérieure du tablier, ce qui présente un risque élevé de chutes de véhicules ou d’engins dans la rivière en cas d’inattention ou d’incidents. En plus la végétation très dense à proximité et sous l’ouvrage, l’existence de nids de poule sur les remblais d’accès, l’inexistence de balises aux endroits des remblais d’accès et de panneau de signalisation routière ou d’avertissement.

Afin de prévenir un éventuel drame sur le pont et sur les axes routiers de la localité, il importe urgemment, de procéder à l’élagage périodique autour du tablier du pont et du cours d’eau pour réduire et ralentir les dégradations de cet ouvrage, construire des garde-corps solides sur le pont, traiter le remblai d’accès au pont de même que les nids de poule sur le tablier du pont, en attendant la construction du nouvel ouvrage souhaité.

ask

Source: AIP

Partagez cet article