Lancement à Abidjan d'une campagne nationale de sensibilisation pour la sécurité routière

Une campagne nationale de sensibilisation pour la sécurité routière pendant la période des fêtes de fin d'année, a été officiellement lancée lundi à Abidjan à l'initiative du ministère ivoirien des transports, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Cette campagne   vise à sensibiliser les acteurs du transport routier ivoirien à la prudence sur les routes pour la période des fêtes de fin d'année et du nouvel an.

 « De l'année dernière à cette année, nous avons constaté une baisse du taux de gravité des accidents dû aux véhicules automobiles. Mais, de façon globale, le nombre d'accidents en Côte d'Ivoire a augmenté du fait des engins à deux roues qui ont fait beaucoup d'accidents », a regretté le ministre ivoirien des transports, Amadou Koné qui a présidé cette rencontre en compagnie de Amédée Kouakou, son collègue de l'équipement et de l'entretien routier. 

«Nous demandons à tous nos frères de l'intérieur du pays qui utilisent le plus ces engins à deux roues à respecter le code de la route et à observer la prudence », a conseillé M. Koné, encourageant les acteurs du transport routier à s'engager pour que l'année 2019 soit une « année de sécurité routière ».

Selon le ministre des transports, lorsqu'il y a trop d'accidents mortels, « c'est l'économie du pays qui prend un coup ». 

Dans la foulée, M. Koné a exhorté les gestionnaires des entreprises de transport à donner des véhicules de « bonne qualité» aux chauffeurs. « Dans le cadre du renouvellement du parc automobile, il y aura une réduction des frais de taxes et de douane pour les entreprises de transport. Certaines de ces entreprises bénéficieront de l'exonération totale  des frais de douane», a-t-il annoncé. 

«La question des accidents sur nos routes est éminemment importante pour les transporteurs », a estimé à son tour, Ibrahim Diaby, le directeur général du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier de Côte d'Ivoire, assurant de l'engagement des transporteurs à « s'approprier » le respect du code de la route. 

« Les accidents de la route ne sont pas une fatalité. Il nous appartient d'être prudents et de respecter le code de la route », a poursuivi M. Diaby, appelant les acteurs de sa corporation à faire en sorte que « désormais sur les routes de Côte d'Ivoire, les populations puissent voyager sains et saufs ». 

Selon l'Office de la sécurité routière (OSER), environ 10.000 accidents de la circulation occasionnant plus de 900 décès et plus de 12.000 blessés sont enregistrés annuellement en Côte d'Ivoire. Selon cette structure, 95% des accidents dans le pays sont dus à des facteurs humains.

LB/ls

Source: APA

Partagez cet article