Le 5ème pont d'Abidjan

Les choses commencent pour le 5è pont d’Abidjan. Le ministère des infrastructures économiques entame, en effet, une étude d’impact auprès des usagers de l’autoroute du nord et du boulevard de la Paix dans le cadre de la réalisation de l’ouvrage qui va servir de passerelle entre Yopougon et Adjamé.

Par un communiqué télévisé, le ministère demande aux automobilistes leur « indulgence » face aux désagréments que pourraient leur imposer les enquêteurs en pleine circulation. C’est le prix à payer, car le 5è pont d’Abidjan vise également à améliorer les conditions du trafic sur le réseau routier abidjanais.

« Avec l’autoroute du nord, on n’a qu’un seul accès à Yopougon, une cité qui va faire 1,5 à 2 millions d habitants. Dès que l’autoroute est bloquée tout est foutu. Il faut donc d’autres accès à Yopougon », avait indiqué à Acturoutes, M. Bouaké Fofana, Directeur général de l’Agence de gestion des routes (AGEROUTE) en marge lors du Forum des affaires franco-ivoirien, en octobre dernier.

Ce cinquième pont inclus dans le Programme national de développement (Pnd 2012-2015) va relier Yopougon à Adjamé en enjambant la baie lagunaire de Mossikro et en croisant le boulevard de la Paix, à la hauteur du quartier Boribana.

Le 4è pont l’ouvrage qui doit partir d’Azito (Yopougon) à l’Île Boulay dans le cadre du vaste programme d’extension du Port d’Abidjan, n’a pas encore connu un début de réalisation. Quant au 3è pont, entre la Riviera et Marcory, il est à un stade d’exécution de 38%.

Récemment, au cours de sa première conférence de presse, le premier ministre Kablan Duncan avait qu’il y a 1000 ponts à construire sur l’ensemble du territoire ivoirien pour faciliter les déplacements et les échanges.

Célestin KOUADIO

Partagez cet article