LE B.A.-BA : Comment entretenir sa voiture ?

Le moteur

Il est conseillé de contrôler régulièrement le niveau d’huile, à raison d’au moins une fois par semaine. Pour ce faire, la voiture doit être à plat, et le moteur arrêté depuis au moins un quart d’heure. Sur la jauge, le niveau d’huile optimum se rapproche du maxi, mais sans le dépasser. La plupart du temps, une légère consommation d’huile n’est pas gênante, mais une baisse importante annonce une anomalie à corriger d’urgence. Pour faire durer votre moteur, un conseil : effectuez votre vidange tous les 7 500, 10 000 ou 15 000 kilomètres, selon les marques. Quant au fi ltre à huile, qui retient les impuretés, il doit être changé à chaque vidange (diesel) ou toutes les deux vidanges.

Le refroidissement, les durites, le ventilateur

Pour que votre moteur ne surchauffe pas, le liquide de refroidissement doit rester en quantité, entre le niveau mini et le niveau maxi. Bien sûr, il faut attendre que le moteur soit froid. Une durite craquelée doit être remplacée sans attendre, sous peine d’une fuite majeure... La courroie du ventilateur doit rester bien tendue et intacte. Les craquelures sont bannies.

Échappement et carburation

L’échappement doit être en bon état, de même pour les caoutchoucs de fi xation. Même s’il se remplace de temps en temps (durée variable selon les constructeurs), le fi ltre à air peut être nettoyé régulièrement. Si vous conduisez un véhicule tournant au diesel, il est vivement conseillé d’ajouter un produit antifi geant au carburant quand la température descend sous les -5 degrés. Toutefois, de plus en plus de stationsservice distribuent du gazole «grand froid», adapté à des températures inférieures à – 15 degrés.

L’allumage

Les bougies doivent être contrôlées régulièrement, et remplacées tous les 20.000 km. A moins d’être un très bon bricoleur, tournez-vous vers un spécialiste. Du côté de la batterie, il faut vérifi er régulièrement le niveau du liquide électrolytique. S’il baisse, il faut refaire le «plein», et les bornes de la batterie doivent être nettoyées pour éviter les problèmes de démarrage.

Éclairage et visibilité

Les ampoules des feux doivent être vérifi ées, et toute ampoule «fatiguée» doit être remplacée. Une optique fêlée menant à des infi ltrations d’eau (et donc à la corrosion), il est conseillé de surveiller leur étanchéité. Possédez toujours une boîte de rechange. Voir, c’est prévoir.

Essuie-glaces

Un essuie-glace en bon état ne laisse pas de traces, et le produit à lave-glace ne doit pas manquer. Attention à utiliser un liquide anti-gel en hiver... Sous peine de faire de votre pare-brise une patinoire. La suspension Une bonne suspension se fait oublier, mais son état est à surveiller tous les 20.000 kilomètres, si possible sur un banc spécial.

Les freins, les pneus

Si son niveau doit être surveillé, le liquide de frein doit être remplacé, car il s’altère avec le temps. Une opération à confi er à un spécialiste. Les pneus ne doivent pas être déchirés, ou coupés, et leur bande de roulement doit être usée avec régularité, dans la limite de l’usure de 1,6mm. Une usure irrégulière sous-tend un déséquilibre des trains roulants.

La pression

À vérifier tous les quinze jours pour le conducteur régulier, la vérifi cation se fait lorsque les pneus sont... froids. Avant un trajet long, notamment quand la voiture est chargée, il est conseillé de surgonfl er légèrement les pneumatiques (environ 200g).

La carrosserie

Pour éviter toute rouillure prématurée, un lavage régulier et approfondi est nécessaire. Si le jet à haute pression est effi cace, un bon seau d’eau et une éponge peuvent largement suffi re... Attention au sel en hiver, qui accélère l’usure de la peinture et du métal. Tout impact de gravier, ou toute cloque, peuvent mener à la rouille, donc tournez-vous vers un carrossier dès que possible.

planet.fr

Partagez cet article