Les transporteurs et les consommateurs d’accord de la limitation d’âge des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire

Abidjan - Le directeur général du Haut Conseil du patronat des entreprises de transport routier de Côte d'Ivoire, Diaby Brahima, et le président de la Fédération ivoirienne des consommateurs « le Réveil » (FICR), Soumahoro Manssa dit Ben N’Faly, ont salué mercredi l’entrée en vigueur, à compter du 1er juillet du décret n°2017-792 du 06 décembre 2017 fixant l’âge limite des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire.

Les deux responsables des transporteurs et des consommateurs appellent l’ensemble des acteurs à faire confiance au gouvernement pour la prise en compte de leurs préoccupations, dans le cadre d’un dialogue constructif.

Selon M. Diaby, le comité paritaire a obtenu du gouvernement l’accélération de la dématérialisation des procédures de dédouanement et d’immatriculation des véhicules pour réduire les délais et supprimer certains frais ainsi que la poursuite du renouvellement du parc automobile au profit des transporteurs de personnes et de marchandises et la mise en œuvre de mesures urgentes pour maîtriser les coûts d’achat des véhicules d’occasion.

Il a ajouté que le comité a plaidé pour l’examen de mesures complémentaires pour préserver les emplois et assurer le maintien du dynamisme du secteur de la vente d’automobiles.

Le comité a sollicité du gouvernement, la prise de mesures pour atténuer les conséquences de l’arrêt du travail au guichet unique automobile pendant plusieurs semaines, notamment en ce qui concerne les coûts additionnels imputés aux opérateurs, l’accélération de la mise en circulation des véhicules bloqués pendant ladite crise, ainsi que tout le stock de véhicules entreposés dans le parc sous douane, a argumenté M. Diaby.

Face à cette oreille attentive de la part du gouvernement, le DG du Haut Conseil appelle chaque transporteur à tout faire pour mettre en œuvre cette mesure.

bsp/kp

Source: AIP

Partagez cet article