Lutte contre les embouteillages à Abidjan : Les feux tricolores intelligents conseillés

De nombreux experts sont convaincus que seuls les feux tricolores intelligents peuvent venir à bout des embouteillages monstres que connaît la ville d’Abidjan. Dur, dur de circuler à Abidjan au quotidien.

Les embouteillages sont le lot quotidien des populations des automobilistes à Abobo, Adjamé, Cocody, Marcory, Plateau, Yopougon... Pour des experts, il faut mettre cela sur le compte des limites des anciens feux tricolores.

« Les feux tricolores sont de véritables régulateurs de la circulation. Cependant, lorsqu’il y a affluence, l’on se rend vite compte de leurs limites. Les anciens feux tricolores sont dépassés. Leur gestion repose sur un principe simple, les trois couleurs qui indiquent aux automobilistes s’ils doivent circuler ou s’arrêter s’allument à tour de rôle et à intervalles réguliers. Le problème avec ce genre de feux, c’est qu’ils sont très vite submergés », explique un spécialiste des Btp.

Le suivant, pour régler la question, il faut faire appel aux feux intelligents. « Ce système de feux tricolores intelligents permet de réguler la circulation en fonction de sa densité. Ainsi, à un même carrefour, une voie à forte affluence mettra plus de temps au vert contrairement à celle qui est moins fréquentée », propose-t-il.

« Vous pouvez constater qu’aux Deux Plateaux partout où on a installé ces feux tricolores sur le boulevard Latrille, les embouteillages ont diminué dans une grande proportion », indique notre interlocuteur.

En Côte d’Ivoire, l’Agence de gestion des routes (Ageroute) a décidé d’implanter un système dit intelligent dans la gestion des feux tricolores. Ce système est équipé de caméras de surveillance qui permettra, affirme-t-on, une régulation interactive et dynamique avec la centralisation des données informatisées.

Ces feux sont déjà présents à certains carrefours de la ville d’Abidjan dont le carrefour boulevard de la République avenue Franchet Desperey, le carrefour commandement de la gendarmerie, le carrefour préfecture de police dans la commune du Plateau, le carrefour route du Mahou dans la commune de Cocody, et les carrefours du 7 Décembre, Sainte Bernadette et Rue Paul Langevin à Marcory.

En dehors de l’aspect de régulation de la circulation, ce système permettra de lutter contre l‘insécurité.

En effet, selon les experts, tous les feux tricolores seront reliés à un poste central, avec du personnel de la police et autres agents chargés de la sécurité. Aussi ce système sera-t-il capable d’enregistrer et de détecter les plaques d’immatriculation des conducteurs indisciplinés.

Abou TRAORE
Source : Le Sursaut

Partagez cet article