Métro d'Abidjan : Des emprises classées d'utilité publique

Le gouvernement ivoirien pose les balises sur le périmètre du futur métro d’Abidjan. Les emprises ferroviaires comprises entre le PK-5731,6, le PK V0 et le PK 30 sont classées d’utilité publique, selon un décret pris au dernier Conseil des ministres.

Ce tracé est réservé à la Ligne 1 du train urbain qui partira d’Anyama à Port-Bouët en passant par Adjamé, Plateau, Treichville et Koumassi. Un linéaire de plus de 37km prévu pour un flux journalier de 300 mille voyageurs

La décision du gouvernement confirme l’imminence du début des travaux.

Au terme d’un séjour en France en juin, le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a dit que les conditions étaient réunies pour que le chantier démarre avant la fin de cette année.

La France a récemment donné un coup d’accélérateur en décaissant près de 1000 milliards de FCFA pour le projet présenté comme « une ligne de Métro s’intégrant harmonieusement dans la politique de transport intérieur multimodal de masse de personnes, comprenant aussi bien le chemin de fer, les routes, que le plan d’eau lagunaire du District d’Abidjan».

La construction et l’exploitation du métro d’Abidjan a été accordé à la Société de transports abidjanais sur rail (STAR), un consortium composé des groupes français Bouygues (33%) et Keolis (filiale de la SNCF avec 25%), et des coréens Hyundai Rotem (33%) et Dongsan engineering (9%).

Célestin KOUADIO
Source : acturoutes.info

Partagez cet article