Modernisation des auto-écoles : Une entreprise française partage son expertise

L’émergence de la Côte d’Ivoire ne se fera pas sans les auto-écoles. En tout cas, c’est ce que croit, Guillaume Koko, Directeur du Centre de formation routière international (Cfri).

Pour matérialiser cette conviction, son entreprise a signé, mardi, un partenariat avec le troisième réseau d’auto-école en France, le Groupe Inri’s. C’était à son siège sis à Angré.

Ce partenariat permettra aux écoles de conduite ivoiriennes de se moderniser, tant dans leur gestion que dans la qualité des prestations. Et ce, afin de structurer le domaine. « Nous avons vu qu’il faut être très pragmatique. Et si on veut amener les autoécoles de Côte d’Ivoire à se moderniser, nous devons arriver à tisser des partenariats avec des organisations qui marchent déjà et qui marchent bien. C’est dans cet esprit que nous procédons à la signature de ce partenariat », a indiqué Guillaume Koko, par ailleurs président de l’Union nationale des auto-écoles de Côte d’Ivoire (Unae-Ci).

Pour sa part, Armel Lebié, président du Groupe français, originaire de la Côte d’Ivoire, « c’est un partenariat inédit qui va permettre l’expansion du réseau en Côte d’ Ivoire. Etant originaire d’ici c’était quelque chose qui me tenait à cœur. Il faut moderniser le mode opératoire des écoles qui existent, la démarche de commercialisation des formations via cette techniques », a-t-il soutenu.

KS
L'Expression

Partagez cet article