Normalisation de la circulation à Abobo après 24h de débrayage des chauffeurs

La circulation est redevenue normale, mercredi, dans la commune d’Abobo (Nord d’Abidjan) après un arrêt de travail de 24h observé par les chauffeurs de minicars communément appelés «gbakas» pour dénoncer la mort d’un des leurs, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Cette reprise du travail fait suite à une rencontre que les différents acteurs du transport ont eue, mardi, avec le ministère des transports ainsi que la famille du défunt. Après avoir déploré ce drame, les « autorités ont exprimé leur compassion à la famille biologique du défunt et à la grande famille des transporteurs ».

En attendant la mise en place prochaine d’un Comité de travail (Etat-transporteur), les deux parties ont «appelé au calme et à la reprise du travail». Dans la nuit de lundi à mardi, un chauffeur de gbaka a trouvé la mort à Adjamé (Centre d’Abidjan).

Le défunt ayant mal stationné, obstruant la voie, se serait mis à courir à la vue des éléments du Centre de coordination et des décisions opérationnelles (CCDO), avant de s’affaisser quelques minutes plus tard. Conduit à la brigade de la gendarmerie d’Adjamé, il a succombé avant l’arrivée des sapeurs pompiers militaires.

LS/APA

Partagez cet article