Paiement des vignettes auto-motos à Bangolo : Des pénalités fixées à la tête du client

La direction départementale recouvrement des vignettes et autres taxes a décidé d’aller en guerre contre les propriétaires d’engins (autos-motos) non à jour des paiements des vignettes au titre de l’année 2015.

Depuis la journée du jeudi 19 novembre, ce service a érigé plusieurs barrages à divers endroits de cette localité où elle procède au contrôle des usagers de ces voies. Ce qui parait normal car relevant de leur service; mais ce qui choque, c’est la manière avec laquelle M. Coulibaly et ses collaborateurs travaillent.

Pour un même type de moto (les Ktm) par exemple, les pénalités sont fixées en fonction du client. Tandis que certains payent la somme de dix mille francs(10.000 FCfa) pour éviter que leurs engins n’aillent en fourrière, d’autres ne déboursent que la somme de deux mille francs (2.000 f cfa) ou même mille francs (1.000 f cfa).

Pourtant, les motos de petit calibre ne des assiettes des Impôts de la ville de Bangolo chargée du payent que 5.000 FCfa pour leur vignette par an. Mais ce qui intrigue le plus, c’est que certains usagers,sous la protection des militaires Frci, traversent ces barrages sans payer le moindre sou.

Mais en plus, ils prennent de l’argent sans débourser un moindre papier. Les 10.000, 2.000 ou 1.000 mille francs sont considérés comme des pénalités. Nous avons été témoins de cette scène le samedi 21 novembre au corridor de la sortie de Bangolo, sur la route de Man où l’agent de ce service, Ouattara Drissa, était aux prises avec des nombreux conducteurs qui se plaignaient à ce sujet.

Le directeur de la direction départementale, Coulibaly Mamadou, que nous avons tenté de joindre dans la journée du dimanche pour en savoir plus, était hors réseau. En tout cas, la direction régionale des Impôts de Man qui supervise les activités de Bangolo est interpellée.

Ibrahim BAKOULE,
Correspondant
Tribune Ivoirienne

Partagez cet article