PB18 e-tron, la voiture de course électrique signée Audi

Le constructeur allemand poursuit l’exploration de la mobilité électrique. Alors que son premier SUV zéro émission sera dévoilé dans quelques semaines, Audi dévoile une supersportive.

De faux airs de R8, une allure qui de trois-quarts arrière rappelle un break de chasse, de grandes vitres latérales, le dernier concept Audi ne manquera pas de faire tourner les têtes sur son passage, s’il arrive un jour en série.

La PB18 e-tron incarne en effet la vision de la supersportive électrique made in Audi. Car sous son capot, aucun V12, ni W16, mais trois moteurs électriques pour une puissance totale équivalent à 680 chevaux.

Une puissance qui grimpe jusqu’à 775 chevaux

Mais le concept peut en fait se révéler plus puissant encore. Les deux moteurs arrière offrent en effet une puissance de 612 chevaux, le moteur arrière ajoute 204 chevaux. Un mode "boost" permet pendant quelques instants de pousser la puissance de 680 à 775 chevaux, le temps d’une accélération sur circuit. Le 0 à 100 est ainsi revendiqué en un peu plus de 2 secondes.

La philosophie performance du concept se retrouve jusque dans les détails, puisque le PB18 e-tron reprend des éléments techniques venus de l’Audi alignée en 2018 aux 24 Heures du Mans, comme les feux laser ou les suspensions. La carrosserie et l’architecture viennent aussi de la compétition, avec de l’aluminium, des composites, pour à peine 1550 kg sur la balance. Un très large aileron se déploie alors aussi en vue d’une conduite sportive. Dans une conduite plus souple, le concept pourrait parcourir 500 kilomètres. 

Un habitacle amovible pour le conducteur

Le plus impressionnant se trouve cependant peut-être dans l’habitacle. Le PB18 e-tron dispose d’un poste conducteur mouvant. A l’origine, le PB18 e-tron est une voiture de sport, et selon Audi, la meilleure position pour bien appréhender la piste est clairement la position centrale dans l’habitacle. Mais peut-être le conducteur veut-il également se servir de son bolide pour partir en week-end.

Le poste de conduite peut alors se déporter à droite ou à gauche, laissant alors de l’espace pour un siège passager d’appoint. "Notre but était de donner au PB18 e-tron un vrai potentiel d’utilisation au quotidien, pas seulement pour le conducteur, mais aussi pour un passager éventuel", résume Gaël Buzyn, designer au Audi Design Loft de Malibu (Californie), au site spécialisé Automotive News Europe.

Nom de code: Level Zéro

Ne comptez pas sur un quelconque système de conduite autonome sur ce modèle, le PB18 e-tron est entièrement dédié au conducteur. Son nom de code lors du développement était d’ailleurs "Level Zéro", au contraire des niveaux 3, 4 ou 5 d’autonomie.

Le PB18 e-tron a été dévoilé au concours d’élégance de Pebble Beach, en Californie. Il n’a qu’une chance infime d’être produit. En revanche, cette année marque l’offensive d’Audi dans la mobilité électrique. Le constructeur présentera en effet officiellement le 17 septembre la version de série de son SUV 100% électrique.

Pauline Ducamp, avec Top Gear

Source: auto.bfmtv.com

Partagez cet article