Permis de conduire : Des sanctions prévues à l’encontre des fraudeurs

Des sanctions attendent toutes les personnes qui ont obtenu de manière frauduleuse le permis de conduire.

Le ministre des Transports, Gaoussou Touré l’a fait savoir hier, au cours d’une conférence de presse à son ministère. Ces faussaires seront repérés lors l’opération d’authentification des anciens permis en cours actuellement.

Cette opération se fait à la Direction générale des transports terrestres et de la circulation (Dgttc), dans les Centres de gestion intégrée (Cgi) et dans les Directions régionales du ministère des Transports, pour les usagers de l’intérieur du pays.

« Ceux qui auront les faux permis, nous allons les auditionner pour voir comment ils ont procédé. Ils subiront la rigueur de la loi. L’authentification est gratuite et se fait en un jour. Si vous n’avez pas votre authentification dans la même journée, vous pouvez saisir nos services », a-t-il exhorté.

Le ministre a même indiqué que des inspecteurs seront présents sur les lieux d’enrôlement en vu de faire respecter les instructions. Il a également annoncé que le nombre des centres d’enrôlement va passer de 21 à 30 d’ici juin 2016.

Le ministre a rappelé les frais à payer pour le renouvellement des anciens permis de conduire documents. Pour les permis à 3 volets, la visite médicale s’élève à 3500 FCfa et à 10 000 FCfa pour l’inscription et l’édition.

Les mêmes frais sont aussi valables pour les détenteurs du format carte de crédit arrivé à expiration. Le ministre Gaoussou Touré a surtout insisté sur les échéances de l’opération : 30 avril pour les permis à 3 volets et 30 juin pour le format carte de crédit issu de l’avant-dernière réforme.

Il a relevé, par ailleurs, que les permis format carte de crédit contenaient certes une puce, mais « elles étaient vides, sans informations et ne pouvant être reliés à d’autres données ». L’opération de changement de permis de conduire en cours avec l’opérateur Quipux Afrique vient, selon le ministre, corriger cet impair.

A ce jour, ce sont environ 200 000 permis de conduire qui ont été renouvelés dont 36 458 à 3 volets dans le cadre de la réforme engagée depuis 2014. Le ministre Gaoussou Touré a encouragé les usagers et surtout assuré de la nécessité de s’inscrire dans cette nouvelle dynamique qui vise à assainir le milieu du transport terrestre en Côte d’Ivoire.

Le concessionnaire compte à ce jour 550 000 permis de conduire dans sa base de données. Avec le nouveau permis qui sera mieux renseigné, le contrôle va être de plus en plus rigoureux, a indiqué le ministre. Des policiers sont en formation dans ce sens.

BS
Autre Presse

Partagez cet article