Pluie diluvienne à Abidjan : Des automobilistes perdent leurs véhicules

Une pluie diluvienne s'est abattue sur Abidjan, principalement sur sa partie sud, de la matinée jusqu'à l'après-midi du mardi 20 octobre 2015. Cela n'a pas été sans conséquences pour des populations. D'énormes dégâts ont été enregistrés. Au nombre de ceux-ci, des automobilistes qui ont perdu leurs véhicules.

De fait, c'est après 7h30 que la pluie a commencé, timidement, par exemple à Port-Bouët. Des automobilistes, à Gonzagueville, dans la même commune qui pensaient que cette pluie n'allait être qu'un feu follet, se rendront compte que le niveau de l'eau stagnante sur les voies montait.

Les véhicules qui n'ont pas été déplacés, dans les quartiers, vers le lycée municipal, ont vu leurs moteurs complètement noyés. Il était alors impossible de bouger ces véhicules.

Le niveau de l'eau qui, vers 9h, atteignait un mètre du sol, retenait les populations, à la maison. Sur « Terre rouge », la voie qui relie l'autoroute de Grand- Bassam au lycée municipal de Port-Bouët, plusieurs véhicules, notamment, des taxis communément appelés wôrô-wôrô, ont été abandonnés parce qu'embourbés ou parce que des roues avaient sauté.

Les élèves qui étaient allés, très tôt, à l'école, alors que le sol était bien sec, ont eu du mal à regagner leurs domiciles, à midi. Les plus petits ont dû être portés sur le dos.

On se croyait en juin, lors de  la grande saison des pluies où le quartier était inondé et qu'il a fallu attendre trois mois pour que l'eau disparaisse.

A Koumassi, des cours et voies étaient également inondées, non loin de la grande mosquée. Mais à Cocody et à Adjamé, la pluie n'est pas tombée sur un long temps, ce matin.

Il convient de rappeler que le 6 juillet 2015, vers la fin de la grande saison des pluies, Aguia Aristide, prévisionniste à la Société d'exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique ( Sodexam) avait indiqué, dans un entretien qu'il nous avait accordé : « D'une manière générale, sur le Sud, elle (ndlr, grande saison des pluies) prend fin vers la mi-juillet. Après cela, on aura un temps  nuageux avec des températures relativement  faibles, de mi-juillet à mi-septembre.  C'est ce qu'on appelle la petite saison sèche . Après, ce sera la petite saison des pluies, de la mi-septembre jusqu'à fin novembre. A partir de décembre, ce sera la grande saison sèche ».  De quoi donc faire du parapluie, son compagnon, jusqu'en décembre.

Dominique FADEGNON
Source : Soir Info

 

Partagez cet article