Plus du tiers des ouvriers des travaux de bitumage renvoyés pour motif économique à Odienné

Odienné - L’inspecteur du travail d’Odienné, Koffi Boffo Apollinaire, a confié à l’AIP, mardi, au sortir d’une réunion de conciliation entre les ouvriers exécutant les travaux de bitumage et leurs employeurs chinois qu’au moins 150 sont sur le point d’être renvoyés pour motif économique sur un effectif global de 400 employés.

«Les ouvriers renvoyés exigent le paiement intégral et systématique de leurs droits. Pour nous, le licenciement est lourd et ne respecte pas les normes. Mais après plusieurs négociations, les ouvriers ont levé le mot d’ordre de grève et les travaux vont reprendre demain (ndlr mercredi). Du coté des patrons chinois, ils ont promis de commencer à payer les droits des ouvriers dès jeudi », a indiqué l'inspecteur du travail à Odienné, Koffi Boffo Apollinaire.

Selon lui, depuis plusieurs semaines, des agents ont été renvoyés, mais le groupe des 150 ouvriers, en cours de renvoi en ce moment, constitue le groupe le plus important. Les responsables de la CRBC, a-t-il poursuivi, soutiennent que le chantier étant avancé, les ouvrages réalisés, le terrassement achevé et le bitumage qui a commencé (plus de 25km bitumés) les emmènent à réduire les effectifs des ouvriers sur le chantier de bitumage de la route Odienné Gbéléban.

Lancés le 25 février 2016, par le premier ministre d’alors, Daniel Kablan Duncan, les travaux devraient finir en 24 mois. Sur 71,5 km à bitumer, le bitume couvre environ 30km. Mais le non paiement des droits des travailleurs a retardé l’avancement des travaux, regrette-t-on.

ss/fmo

Source: AIP

Partagez cet article