Ponts et chaussées : Le privé fait son entrée dans la formation

Jusqu’alors, la seule structure de formation des ingénieurs des ponts et chaussées était l’Institut National Poly-technique Houphouët-Boigny (INP-HB). Désormais, elle ne l’est plus. L’état a autorisé l’ouverture d’une école privée. Il s’agit de l’école internationale des ponts et chaussées (Eipc).

Le promoteur, le Dr Bohi Zondjé Bernardin, annonce la rentrée solennelle de l’établissement, sis à Cocody-Angré Château d’eau, le 25 octobre 2017. Il l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse samedi.

Le Dr Bohi, lui-même ingénieur des ponts et chaussées, explique qu’il a créé cette école pour apporter sa contribution au besoin du pays en « main-d’œuvre aguerrie et hautement qualifiée ». Ce sera un « vivier de techniciens et d’ingénieurs » que les grands travaux du pays exigent. D’où l’offre de formation initiale, continue et professionnelle qualifiante, dans les métiers de génie civil et de génie minier.

Les enseignements sont organisés dans un système Lmd. La formation en Bts existe aussi. Le promoteur voudrait qu’on retienne que son école ne vient pas concurrencé l’Inphb dont elle est complémentaire. Elle peut accueillir 300 bacheliers, alors que sa devancière en accueille 700.

L’établissement, selon le Dr Bohi, bénéficie de partenariats qui aideront à mettre sur le marché des diplômés aguerris. Le groupe de travail Bohi (GTB Inter) en fait partie. Grâce à son implication constante dans la réalisation de chantiers dans le pays, les étudiants en formation n’auront pas de problème de stage, assure-t-il. « D’ici à cinq ans, nos diplômés seront recherchés... », dit-il.

Toutes ces informations et tant d’autres seront mises à la disposition du grand public lors de la présentation officielle de l’établissement, le 25 octobre, en présence de nombreuses personnalités du monde de la formation et des Btp.

Le promoteur annonce la participation des ministres Bakayoko-Ly Ramata, Anne ouloto et de grands noms des tp comme les anciens ministres Adama Nibi Zana, ingénieur civil des ponts et chaussées de paris et ézan Akélé, également ingénieur civil des ponts et chaussées de paris. La journée sera parquée par deux conférences.

La première sur le thème : « Contribution des ponts et chaussées dans l’émergence de la Côte d’Ivoire ». Et la seconde aura pour thème : « Dimensionnement des fondations d’ouvrages du génie civil et minier dans l’émergence de la Côte d’Ivoire ».

ALAKAGNI HALA
Source : Frat Mat

Partagez cet article