Port d’Abidjan : Des centaines de camions parties, le trafic se normalise

Près de 500 camions de transport de cacao et d’anacarde qui avaient encombré les abords de la route du Port Autonome d’Abidjan ont quitté les lieux, suite à leur déchargement, a constaté Acturoutes.

A cause du désordre monstre créé par ces véhicules, du terminus du bus 19 à Vridi-Canal (en face de la SIR) au niveau du port de pêche, il était impossible pour les usagers de circuler, surtout aux heures de pointe. Dans le cadre de la décongestion de la zone portuaire, les cahiers déchargés sont repartis.

Depuis, les wôrô-wôrô de Port-Bouët qui fuyaient la zone, de peur d’être pris dans des embouteillages récurrents, ont refait surface. Idem pour des conducteurs de véhicules particuliers qui préféraient passer Treichville pour se rendre à Port-Bouët. «Parfois, certains de mes employés résident dans la commune de Port-Bouët arrivaient à leur poste entre 10h00 et 11h00, en raison des bouchons», a indiqué Koïta Diankiné, un chef d’entreprise. «Que voulez-vous, on était obligé de faire», a-t-il ajouté.

Côté commerçants exerçants au Port, c’est le même «soulagement». «On se demandait quand est-ce que cette situation prendrait fin. Tous les matins et soirs, il fallait lutter pour emprunter les wôrô-wôrô, les bagages en mains. Sous prétexte qu’ils étaient obligés de faire un détour via Biétry et Treichville, les chauffeurs appliquaient presque le double tarif. Au lieu de 350 F, on payait 500», souligne Mme Kouaho Delphine, une vendeuse de poisson.

Ce qui est irréfutable, depuis le départ des camions, on ne voit plus de foules d’usagers, le long de l’axe Port Bouët-Port ou au niveau des gares de chargement.

Abdoulaye DIARRA
Source : acturoutes.info

Partagez cet article