Routes : Plus de 1000 milliards investis par la BOAD au premier semestre 2015

Les interventions de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) dans les infrastructures de transport au sein de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) s'élevaient à 1 284,254 milliards de francs CFA (2,185 milliards USD), au 30 juin dernier, a annoncé lundi Christian Adovelande, président de cette institution financière.

Cet apport représente 37,71% des concours globaux de l'institution bancaire se chiffrant à 3 405,214 milliards de francs CFA aux économies de cet espace communautaire de huit Etats membres, a-t-il précisé.

M. Adovelande a tenu ces propos, à Lomé (Togo), lors d'un atelier de validation de l'étude sur l'entretien routier dans les pays de l'Uemoa (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo), portant sur le bilan des 50 dernières années et les perspectives.

L'atelier doit faire l'état des lieux de l'exécution des travaux d'entretien routier par catégorie de route et des besoins globaux en entretien routier pour dégager des perspectives.

D'après le président de la BOAD, le transport routier représente plus de 70% des transactions de la zone Uemoa et l'amélioration du réseau routier a impacté sur les échanges commerciaux qui ont progressé en valeur absolue de 122% entre 2009 et 2013.

A son avis, la situation des infrastructures routières des pays de l'Uemoa reste fortement caractérisée par une détérioration rapide et par l'insuffisance des financements publics pour leur entretien, entraînant une augmentation notable des besoins réels d'entretien.

« Dans la plupart des cas, ces besoins n'ont pas été suffisamment couverts pour maintenir l'ensemble du réseau routier », a expliqué M. Adovelande.

Les concours financiers de la BOAD ont permis de financer environ une quarantaine de projets pour un total de 4.475 km de routes, essentiellement des projets de bitumage et de réhabilitation de routes inter-états et nationales.

Source: Xinhua

Partagez cet article