Sécurité routière en Côte d’Ivoire : Les auto-écoles mettent en place un conseil supérieur

La profession de la sécurité en côte d’ivoire, tout le monde le sait, est malade. pour les auto-écoles, la mise sur pied sous peu d’un conseil supérieur de l’enseignement de la conduite automobile et de l’organisation de la profession va permettre de vaincre le signe indien.

« Le ministre Gaoussou Touré des Transports nous a demandé de parler d’une seule voix pour que le gouvernement se penche sur les nombreux problèmes qui minent notre corporation. Nous sommes déterminés à saisir cette perche, pour mettre de l’ordre dans notre milieu », a soutenu récemment lors d’une conférence de presse dans un complexe hôtelier à Cocody, Paul Pépé, président du comité ad’hoc de la reforme en cour.

Qui pour les besoins de la cause a exhorté les syndicats et les associations patronales des auto-écoles à faire bloc autour de cette reforme jugée salutaire. « Cela fait 40 ans que le conseil supérieur de l’enseignement de la conduite automobile et de l’organisation de la profession existe en France.

Avec cette reforme tout marche bien en matière de sécurité routière » a renchéri le co-conférencier, Dabisso Beya Dieudonné, vice-président dudit comité ayant selon lui vécu l’expérience française.

Ce dernier a aussi martelé que le fondement des accidents de la circulation en côte d’ivoire est lié au manque de formation. la lecture des panneaux constituant parfois un problème.

Félix TeHa Dessrait
dessrait@yahoo.fr
Source : Notre Voie

Partagez cet article