Transport à Abidjan : De bonnes nouvelles pour les usagers

Les problèmes de déplacement que connaissent les Abidjanais vont peut-être s’amenuiser les mois à venir. Le ministre des transports, Gaoussou Touré, a présidé hier, à l’Hôtel du District, au Plateau, la cérémonie d’ouverture d’un atelier de deux jours sur la politique des transports urbains dans le District d’Abidjan.

« D’ici la fin de l’année, nous allons avoir un développement important du transport lagunaire avec des bateaux-bus de dernière génération, avec des Ivoirien qui seront les principaux animateurs de ce développement du transport lagunaire. Nous avons également le métro d’Abidjan que tout le monde attend, et ce métro d’Abidjan nous permettra, avec le transport lagunaire, de solutionner un pan important des difficultés que nous avons connues au niveau des déplacements à Abidjan», a-t-il annoncé avant de continuer.

« Je voudrais également dire qu’au niveau du transport routier, il s’agira, surtout, à partir des gares lagunaires et routières, de faire en sorte que le déplacement se fasse dans l’harmonie. Et c’est là l’importance de la structure de régulation demandée par tout le monde ici », a promis le ministre des Transports. Il a remercié le chef de l’Etat pour son soutien au secteur des transports.

«Le Président nous permet aujourd’hui de commencer un programme important qui est celui du renouvellement du parc automobile. Ce programme tient sur 5 ans. Il s’agit d’acquérir 50 mille véhicules toutes catégories confondues pour un coût global de 750 milliards de F Cfa, soit 150 milliards F Cfa par an. Pour 2016, les partenaires ont apporté déjà un appui de 50 milliards F Cfa. Il nous restait 100 milliards FCfa. Ce sont ces 100 milliards de FCfa que le Président vient de nous octroyer », a déclaré le ministre des Transports qui avait à ses côtés plusieurs experts nationaux et internationaux opérant dans le domaine du transport.

Le président du comité de pilotage des travaux de cet atelier, le Dr Silué Siélé, après avoir fait l’état des lieux du transport à Abidjan, a proposé quelques solutions: créer des arrêts pour les ’’ wôrô worô et gbaka ’’ (véhicules de transport en commun), la réorganisation spéciale des acteurs afin d’éviter l’anarchie dans ce secteur, et sa reforme institutionnelle.

Le gouverneur Beugré Mambé a proposé d’autres solutions notamment le retour de l’Agence des transports urbains (Agetu). Il pense que le transport urbain doit être financé à la fois par le privé, l’Etat, les collectivités et les bailleurs de fonds.

Pour finir, il a déploré la non application des textes sensés réguler ce secteur. Amadou Gon Coulibaly, le Secrétaire général de la présidence a, pour sa part, rassuré le public de la volonté du Président Ouattara d’améliorer les conditions de vie des Ivoiriens.

Les portes de cet atelier se referment aujourd’hui, et des résolutions sont également attendues.

Paul Kouakou
Le Mandat

Partagez cet article