Transport / Mise en état de l’axe Tiassalé – Soubré - Satisfaits, les acteurs affirment : ‘’C’est désormais un mauvais souvenir’’

Elle a décidé de convenablement remplir sa part de contrat dans le soutien, des dirigeants du Rhdp, avec à leur tête le Président Alassane Ouattara.

Ce, suite aux énormes travaux réalisés au niveau des infrastructures routières, avec en toile de fond : le prolongement de l’Autoroute du Nord jusqu’à Yamoussoukro, la création de nombreux ponts, notamment ceux de Jacqueville, de Bouaflé, sans oublier le chef d’oeuvre: le troisième pont Henri Konan Bédié.

De nombreuses routes bitumées, autant que des pistes réprofilées. Face à ces acquis, elle ne saurait rester de marbre, étant donné que ses membres, en constituent les premiers bénéficiaires. Elle, c’est l’Alliance des transporteurs, et conducteurs routiers Rhdp, dont la destinée est confiée à M. Diaby Ibrahim.

Depuis plusieurs mois, cette plateforme en laquelle se reconnaissent tous les acteurs du transport terrestre du pays, sillonne toutes les communes du District d’Abidjan, autant que toutes les villes de l’intérieur du pays, pour expliquer le travail abattu par les actuels dirigeants du pays, et par ricochet, leur exprimer leurs soutiens.

Après plusieurs étapes, c’est la région de la Nawa, plus précisément, la ville de Soubré, dans le Sud-ouest du pays, qui a accueilli le coordonnateur Diaby et ses paires.

C’était le 22 août dernier, en présence de toutes les autorités de la localité, ou leurs représentants, les guides religieux, les chefs coutumiers et de nombreux transporteurs venus de toute la région de la Nawa. L’allocution de bienvenue a été dite par le 1er magistrat de la commune, Traoré Lassina. Au nom de ses administrés, il a dit merci au Président Alassane Ouattra pour les réalisations en faveur de la Nawa.

Au nombre de celles-ci, l’axe Tiassalé-Soubré, qui selon lui, est désormais un mauvais souvenir. Lui emboitant le pas, le coordonnateur national, Diaby Ibrahim, a indiqué ceci : ‘’ Avec les dirigeants du Rhdp, le pays a renoué avec le travail, la paix, la fluidité routière. Il a tourné le dos à la paresse, la jalousie, l’hypocrisie, au racket, et tous les autres maux susceptibles d’entraver le développement.

Non seulement les routes sont bitumées, et les pistes réprofilées, mais des échangeurs poussent de partout’’, a fait savoir le n°1 de l’Alliance. Pour qui, à partir de ces constats, les transporteurs à l’unanimité, soutiennent l’appel de Daoukro, et par ricochet, les actuels dirigeants, en vue de la continuité du développement et de la reconstruction du pays.

Le Nouveau Navire

Partagez cet article