Transport : Plus d'1 milliard de Fcfa détourné à la compagnie Utb

Brou Konan, conseiller du président directeur général (Pdg) de la compagnie de transport Union des transporteurs de Bouaké (UTb), Kouamé N'Sikan, a comparu devant le tribunal correctionnel de Toumodi pour répondre des faits d’escroquerie portant sur plus d'un milliard de Fcfa.

Depuis près d'un mois, cette affaire est pendante devant le tribunal. Le prévenu s'est retrouvé devant le juge suite à une plainte de M. Kouamé N'Sikan, le Pdg.

Ce dernier, qui dit avoir reçu un appel anonyme relatif à la gestion de sa société de transport, a demandé un audit de cette gestion. Cet audit a révélé un trou de 1. 246.787.739 Fcfa.

Pour le Pdg, cela ne fait aucun doute, c'est son conseiller Brou Konan qui en est le responsable. Kouamé N'Sikan a rappelé que le prévenu n'est pas à son premier forfait. Il a expliqué qu'en 1992, il lui avait confié la gestion du carburant.

Plus tard, la somme de 73 millions de Fcfa a été détournée par Brou Konan. Ce qui a valu au prévenu sa mise à l’écart de la société. Cependant, à la faveur de la crise en 2010, le Pdg lui fait encore appel. Cette fois, du fait de la guerre et de l'état de santé du Pdg qui l'a éloigné de la Côte d'Ivoire, Brou Konan s'est vu à nouveau confier la gestion de la gare de Yamoussoukro.

A ce titre, la réalisation de plusieurs travaux lui a été confiée. Mais selon le plaignant, le prévenu aurait pris l'argent dégagé pour les travaux pour l'investir dans ses propres affaires. Le Pdg a révélé que son conseiller possède 44 villas, des hôtels, des magasins, etc., avec son salaire de 50.000 Fcfa.

Pour les travaux, Kouamé N'Sikan a confié qu'il remettait de grosses sommes d’argent en mains propres à son conseiller. Depuis l'enquête préliminaire jusqu' à la barre, le prévenu Brou Konan a nié les faits. Il soutient, certes, avoir géré la société, mais qu'il n'avait jamais eu accès aux comptes de la compagnie de transport.

Concernant les remises d'argent dont parle Kouamé N'sikan, il ne reconnaît pas les avoir reçues, non plus. Pour ce qui est des biens, il a dit qu'étant transporteur lui-même et actionnaire à Utb, il les a acquis à la sueur de son front.

Le prévenu reconnaît avoir seulement supervisé les travaux de réfection de la gare, dont le montant tourne autour de 2 millions de Fcfa. Et les travaux ont été réalisés. Les différents témoins qui se sont succédé à la barre ont corroboré les dires du conseiller.

Tous ont soutenu que Brou Konan n'avait pas accès aux fonds de la société. Mais le tribunal a déclaré le prévenu coupable des faits mis à sa charge. En conséquence, il l'a condamné à six mois de prison ferme et à 100 mille Fcfa d'amende.

Gnandé TIA
Correspondant régional
Source : L’Inter

Partagez cet article