Transport routier: le Haut conseil en campagne contre la surcharge

Le Haut Conseil du patronat des entreprises de transport routier (HCPETR-CI) est en campagne pour le respect du Règlement 14 relatif au contrôle de la charge des camions de marchandises. La journée du mercredi a été consacrée aux transporteurs et conducteurs routiers d’Attécoubé.

L’idée est de soutenir «la décision communautaire pour lutter contre la surcharge des camions sur les routes», a souligné le directeur général (DG) du HCPETR-CI, Diaby Ibrahim.

En effet, à travers le Règlement 14 qui est relatif au contrôle du poids et de la charge à l’essieu des véhicules de transport de marchandises l’UEMOA entend lutter contre la surcharge sur les routes.

Pour Diaby Ibrahim, un camion surchargé «est dangereux pour la route, le chauffeur et le matériel roulant lui-même» et par extension «pour l’économie nationale» du fait de sa participation à «la dégradation du réseau routier».

Le président de la Confédération des syndicats des conducteurs routiers de l’Afrique de l’Ouest (CSCRAO), Koné Vafi  a pris l’engagement des conducteurs à lutter contre la surcharge, à l’image du Niger où le Règlement 14 est effectivement appliqué.

Tout en marquant leur adhésion à la démarche du Haut Conseil, les conducteurs routiers de poids lourds d’Attecoubé ont souhaité qu’ne solution soit trouvée à certaines préoccupations, notamment: le mauvais état de la route reliant Yamoussoukro aux frontières avec le Burkina Faso et le Mali, le pesage «obligatoire» à Bouaké pour lequel, chaque camion doit payer 12 000 F CFA. Des frais leurs sont également imposés aux points de contrôle de la Gesco et de Daloa, se plaignent-ils.

Pour cette campagne, le HCPETR-CI bénéficie du soutien de l’Organisation des transporteurs routiers du Burkina Faso (OTRAF) dont le vice président, Zerbo était présent à la cérémonie à  Attecoubé.

Mathias KOUAME
Source : acturoutes.info

Partagez cet article