Transport Urbain : La souffrance au quotidien

Quand la SOTRA arrivera t’elle à satisfaire ses usagers ? A l’heure actuelle, personne ne maîtrise les heures des bus. Ce qui occasionne d’énormes pertes de temps ou des retards aux différents lieux de travail.

Et pourtant, chaque année, des informations en provenance de ladite société font état d’un renforcement du parc. Arrêtés souvent sous un soleil de plomb surtout en cette période de saison sèche et souvent trempés quand c’est la saison des pluies, les usagers attendent impatiemment.

L’arrivée des bus dits « express » avait un peu sauvé cette situation. Mais hélas ces derniers sont entrés dans la danse et parfois plus bourrés que les bus dits ordinaires. La préoccupation des passagers est d’être à l’heure et c’est tout en sueur qu’ils arrivent à leur lieu de travail.

La commune d’Abobo n’est pas en laisse. Une dame dans un arrêt d’autobus depuis trois heures crie son ras le bol: « Vraiment on fait pitié, on finit le travail et on ne peut même pas arriver à temps à la maison pour se reposer ». Juste après ces propos, on a vu venir un bus express. Le spectacle qui nous a été donné de voir était des plus désolants.

Nous avons été aussi témoins d’une grande bousculade parce que personne ne voulait rater cette chance de rentrer à la maison... c’était même dans le quartier des affaires ... au Plateau. « Essayez de vous serrer car c’est le seul bus qui fait la navette entre Abobo et Plateau ».

Un bus express bourré comme un œuf. Aux heures de pointe, c’est le sauve-qui peut, ce qui a pour conséquence des vols récurrents. Il est bon de revendiquer pour l’amélioration des conditions de travail mais il serait aussi nécessaire de penser aux usagers en promettant des conditions sécurisées.

L’Ivoirien nouveau a aussi besoin d’une SOTRA nouvelle pour un pays émergent. Beaucoup a été fait mais le chantier est vaste et nous demandons à l’Etat d’œuvrer efficacement pour ce secteur qui permettra à la population d’être plus sereine ... aux arrêts desdits bus.

Sammah Zéhi.
Source : Le Démocrate

Partagez cet article