Une grève des taxis communaux paralyse Cocody

Les chauffeurs de taxis communaux de Cocody ont marqué, hier mardi, un arrêt de travail pour protester contre le retour des taxes imposées par les syndicats de transport.

Ils s’en tiennent à la décision du maire de Cocody, une commune huppée à l’Est d’Abidjan, qui a interdit via un arrêté, il y a un an, les syndicats de transporteurs d’exercer dans la cité à la suite de violences meurtrières.

Les chauffeurs de taxis ne veulent plus payer de taxes journalières aux syndicats. Mais les syndicats ont annoncé que désormais, c’est la somme de 700 FCfa que les chauffeurs devront leur verser par jour.

Selon une source syndicale sous le couvert de l’anonymat, ils ont obtenu un « accord » de la mairie de Cocody pour reprendre leurs activités.

Mais les chauffeurs de taxis communaux y sont opposés. Ils attendent la confirmation de la reprise des activités des sept organisations syndicales par la mairie de Cocody avant de décider la position à adopter.

Source : Le Mandat

Partagez cet article