Voirie de San Pedro : Les travaux s’achèvent fin juillet

Des contraintes techniques ont retardé les chantiers de deux mois.

Les travaux de réfection des voies de la ville de San Pedro qui ont démarré depuis juillet 2014 se poursuivent. Ils s’inscrivent dans le cadre du Projet de renaissance des infrastructures de Côte d’Ivoire (Prici) et devaient s’achever fin mai 2015.

Le coordonnateur du Prici, Pierre Dimba, qui a effectué récemment, une visite des chantiers, a déclaré qu’ils prendront fin à la fin du mois en cours. «Toutes les dispositions arrêtées seront mises en application pour que dans un délai maximum d’un mois (Ndlr fin Juillet), on puisse finir les travaux », a-t-il annoncé.

Ce sont, 7 kilomètres de voies de la ville de San Pedro qui seront réhabilitées pour un coût total initial de 4,9 milliards de francs.

Un retard justifié

Pierre Dimba a donné les raisons pour lesquelles les travaux perdurent. « Si l’on avait fait ce chantier en tenant compte des premières dispositions, on l’aurait fini fin mai. Mais c’est certain qu’on serait revenu dans quelques mois pour reprendre certaines parties, des paramètres n’ayant pas été pris en compte. Sur le terrain, d’importants travaux d’assainissement se sont avérés nécessaires. C’est ce qu’a retardé le chantier. L’objectif est de réaliser ce boulevard en le mettant à l’abri de l’eau. C’est ce que nous avons fait en construisant le caniveau central à une certaine profondeur, ce qui permet aujourd’hui de réaliser cette plateforme sans crainte», a-t-il expliqué.

Le directeur général de l’entreprise Ekds Nouvelle, qui a en charge la réalisation des travaux, abonde dans son sens. « Nous sommes à la phase des revêtements, c’est-à-dire de la pose du bitume. Il y a eu des périodes d’essai et aujourd’hui, nous pouvons dire que l’échéance sera respectée», rassure le directeur général, Silué Bakary. Renforcement du dispositif Pour ce faire, de nouvelles dispositions ont été prises.

Entre autres, le renforcement des engins et des équipes, le travail permanent des ouvriers et des comptes rendus réguliers au préfet de région, Coulibaly Ousmane. Qui tient à célébrer la prochaine fête de l’indépendance sur ce nouveau boulevard.

La délégation du Prici a, au terme de la visite des travaux, eu des séances de travail avec les autorités municipales et préfectorales. Elle leur a demandé de sensibiliser la population afin qu’elle soit indulgente face aux nombreux désagréments qu’elle subit du fait, surtout, de la fermeture de certaine voies.

« Pour éviter que tout ce qui a été mis en œuvre se dégrade au passage des véhicules, on a convenu avec l’entreprise Ekds et le préfet d’interrompre le trafic sur ces parties. Il va y avoir des désagréments, mais que la population soit indulgente. On ne peut pas faire d’omelette sans casser des œufs», a plaidé le coordonnateur du projet.


MARTIAL DETCHI
CORRESPONDANT RÉGIONAL
Fraternité Matin

Partagez cet article